Allez au contenu, Allez à la navigation

de SAISY DE KERAMPUIL Hervé

Ancien sénateur Inamovible

  • IIIème République

    Ancien sénateur de la
    IIIe République

Election

  • Elu le 15 décembre 1875
  • Fin de mandat le 2 septembre 1904 ( Décédé )

Extraits de la table nominative :

1876 , 1877 , 1878 , 1879 , 1880 , 1881 , 1882 , 1883 , 1884 , 1885 , 1886 , 1887 , 1888 , 1889 , 1890 , 1891 , 1892 , 1893 , 1894 , 1895 , 1896 , 1897 , 1898 , 1899 , 1900 , 1901 , 1902 à 1905

Biographie

avant 1889  (Extrait du «Robert et Cougny»)
1889-1940  (Extrait du «Jean Jolly»)

avant 1889

SAISY (RENÉ-MARIE-ELZÉAR HERVÉ DE), représentant en 1871 et membre du Sénat, né à Glomel (Côtes-du-Nord) le 5 avril 1833, embrassa la carrière des armes, fit les campagnes d'Italie et dit Mexique et se retira avec le grade de capitaine. Au moment de la guerre, il devint commandant du bataillon des mobiles de Loudéac. Elu, le 8 février 1871, représentant des Côtes-du-Nord à l'Assemblée nationale, le 4e sur 13, par 79,301 voix (106,809 votants, 163,398 inscrits), il prit place à droite, sans se faire inscrire à aucun groupe, et conserva jusqu'à la fin de la session la plus grande indépendance. Il demanda la vente des joyaux de la couronne, la suppression des sous-préfectures et la consultation du peuple, par un plébiscite, sur la forme du gouvernement. Il vota contre la paix, pour l'abrogation des lois d'exil, pour la pétition des évêques, pour le service de trois ans, pour la démission de Thiers, contre le septennat, contre le ministère de Broglie et pour les lois constitutionnelles. En janvier 1875, le cabinet de Cissey, qui venait de tomber, fit une telle distribution de croix in extremis, que M. de Saisy déposa une proposition portant que les nominations signées par des ministres démissionnaires ne seraient valables que si elles étaient ratifiées par leurs successeurs; mais cette proposition n'eut pas de suites. Conseiller général du canton de Maël-Carhaix, chevalier de la Légion d'honneur, il fut porté sur la liste des gauches aux élections sénatoriales du 15 décembre 1875, et fut élu sénateur inamovible, le 46e sur 75, par 349 voix (676 votants). Il continua de siéger en indépendant, demanda le rétablissement du scrutin de liste, et fut le seul membre de la droite qui refusa de voter la dissolution de la Chambre demandée, le 23 juin 1877, par le ministère de Broglie. En juin 1881, lors de la discussion de la loi sur renseignement primaire, il déposa un amendement portant que la loi serait « facultative pour les communes » (rejeté). En dernier lieu, M. de Saisy s'est abstenu sur le rétablissement du scrutin d'arrondissement (13 février 1889), et s'est prononcé contre le projet de loi Lisbonne restrictif de la liberté de la presse, contre la procédure de la haute cour contre le général Boulanger.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Robert et Cougny (1889)

Afficher le texte

1889-1940

SAISY (HERVÉ de), né le 5 avril 1833 à Glomel (Côtes-du-Nord), mort le 2 septembre 1904 à Glomel.

Représentant des Côtes-du-Nord de 1871 à 1875.

Sénateur inamovible de 1875 à 1904.

(Voir première partie de la biographie dans ROBERT ET COUGNY, Dictionnaire des Parlementaires, t. V, p. 254.)

En 1891, Hervé de Saisy dépose une proposition de loi tendant à créer un contingent annuel de croix de la Légion d'honneur et de médailles militaires en faveur de la réserve de l'infanterie de marine. Il parle dans la discussion d'une loi sur l'atténuation et l'aggravation des peines.

Aucun sujet ne laisse indifférent cet esprit curieux de tout. Il intervient sur les baux ruraux, l'impôt foncier, les droits de douane comme sur la lutte contre l'invasion des sauterelles en Algérie.

Il vote contre le projet de loi sur l'exercice de la médecine et pour l'assistance médicale gratuite. Il se prononce contre l'acquisition par l'Etat de l'école Monge en 1891 et contre l'acquisition du collège Sainte-Barbe en 1897. Il dépose, en 1896, un projet de loi tendant à supprimer l'esclavage à Madagascar. Pendant toute la durée de son mandat, il fit partie de diverses commissions et prit régulièrement la parole dans les débats budgétaires.

Il mourut le 2 septembre 1904 à l'âge de 71 ans.

Hervé de Saisy était chevalier de la Légion d'honneur.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Jean Jolly (1960/1977)

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Photo de M. Hervé de SAISY DE KERAMPUIL, ancien sénateur
Etat-civil
Né le 5 avril 1833
Décédé le 2 septembre 1904
Profession
Militaire
Département
Inamovible
  • Mis à jour le 22 septembre 2014