Allez au contenu, Allez à la navigation

HERVEY Maurice

Ancien sénateur de l'Eure

  • IIIème République

    Ancien sénateur de la
    IIIe République


Ancien Vice-président du Sénat

Election

  • Elu le 7 janvier 1912
  • Réélu le 9 janvier 1921
  • Réélu le 14 janvier 1930
  • Fin de mandat le 14 novembre 1936 ( Décédé )

Extraits de la table nominative :

Biographie

1889-1940  (Extrait du «Jean Jolly»)

1889-1940

HERVEY (MAURICE, PAUL), né le 12 novembre 1855 à Paris, mort le 14 novembre 1936 à Notre Dame du Vaudreuil (Eure).

Sénateur de l'Eure de 1912 à 1936.

Breveté de l'Ecole de guerre, ancien élève de l'Ecole polytechnique, il renonça à la carrière militaire en 1890 pour se consacrer à l'exploitation d'un domaine familial, puis fut attiré par la vie publique. Ses origines l'attachaient à la vie libérale classique.

Membre du Conseil général, il fut élu au Sénat lors du renouvellement triennal du 7 janvier 1912, par 538 voix sur 1.014 votants. Il s'intéressa plus particulièrement aux questions financières et intervint fréquemment à l'occasion des budgets, d'un projet de loi modifiant le régime des contributions directes et de l'établissement de l'impôt sur les revenus, de l'émission des rentes, de la perception de surtaxes sur l'alcool, de dépenses intéressant la défense nationale.

Il fut nommé membre de commissions spéciales : dommages de guerre, d'initiative parlementaire, de défense du trésor historique et artistique de la France ; il faisait également partie de commissions permanentes : commission des chemins de fer, au nom de laquelle il déposa les rapports relatifs à la convention, à l'achat de matériel, au relèvement des tarifs, au rétablissement de certaines voies ; commission des armées, pour laquelle il étudia le règlement de l'Ecole polytechnique, le statut des mutilés de guerre ; commission des mines en ce qui concerne le problème de la durée du travail dans les mines. Il fit également partie de la commission du régime transitoire d'Alsace-Lorraine ; de la commission d'habitation à bon marché (intervention au nom des locataires de bonne foi, 1921). En 1922, de la commission du commerce, industrie, travail et postes ; de la commission du règlement définitif du budget dont il devint vice-président en 1923 ; également en 1923, il fut nommé vice-président de la commission de l'Algérie et rapporta le projet de loi relatif à la propriété foncière en Algérie.

Il montra également son intérêt en intervenant sur les questions agricoles : unions de coopératives agricoles et de coopératives de consommation ; prix du lait ; viticulture et commerce des vins.

Réélu le 9 janvier 1921 par 629 voix sur 1.014 votants, puis le 20 octobre 1929 avec 547 voix sur 1.012 votants, il occupa de 1925 à 1928 les fonctions de vice-président du Sénat.

Il meurt en 1936, à l'âge de 81 ans. On lui doit l'ouvrage : Du blé, du seigle, des pommes de terres, des vaches et du lait.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Jean Jolly (1960/1977)

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Photo de M. Maurice HERVEY, ancien sénateur
Etat-civil
Né le 12 novembre 1855
Décédé le 14 novembre 1936
Profession
Propriétaire agricole
Département
Eure
  • Mis à jour le 22 octobre 2014