Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Mission de contrôle relative à la prévention et à la lutte contre l’intensification et l’extension du risque incendie

 

L'essentiel

Le rapport

 

L’efficacité de la stratégie française de lutte est un modèle en Europe et dans le monde. Pour autant, cet atout ne lui suffira plus à faire face à l’augmentation du risque incendie et notamment à l’émergence de feux « hors normes » : la « guerre contre le feu » ne sera gagnée qu’au prix d’un effort impliquant toutes les politiques publiques et faisant une plus large part  à la prévention.

Tel est le message central du rapport de la mission de contrôle relative à la prévention et à la lutte contre l’intensification et l’extension du risque incendie adopté, ce mercredi 3 août, par la commission de l’aménagement du territoire et du développement durable et la commission des affaires économiques du Sénat.

Mené en pleine saison de feux particulièrement dévastatrice, le rapport formule 70 recommandations, regroupées en 8 axes. Anticipation de l’évolution du risque – amené à couvrir près de 50 % des forêts françaises d’ici 2050 ; aménagement des interfaces forêt zones urbaines, gestion des espaces forestiers et agricoles ; renforcement de la sensibilisation : les leviers identifiés devront être activés conjointement et pilotés dans une stratégie nationale et interministérielle articulant prévention et lutte, adaptée à chaque territoire. Les sénateurs plaident pour que les moyens publics et privés alloués à la prévention soient doublés, un investissement rentable au regard des dommages environnementaux et socio-économiques évités.

Cet effort préventif, largement accru, ne dispense pas d’accroître les moyens de lutte : renforcement des moyens aériens (avions et hélicoptères), accroissement du soutien de l’État aux services départementaux d’intervention et de secours (SDIS), hausse du nombre de sapeurs pompiers volontaires…

Les recommandations législatives du rapport seront traduites dans une proposition de loi, à venir, à la rentrée parlementaire. Elle sera enrichie par les retours d’expérience des incendies de l’été 2022 ; à cette fin, les rapporteurs se rendront en Gironde à l’automne, pour prolonger les premières consultations déjà engagées sur les feux hors normes ayant ravagé la forêt girondine en juillet dernier.

Cette mission avait été lancée le 10 mai 2022 par la commission de l’aménagement du territoire et du développement durable, qui avait désigné MM. Jean Bacci et Pascal Martin rapporteurs, en collaboration avec la commission des affaires économiques et ses rapporteurs Mme Anne-Catherine Loisier et M. Olivier Rietmann. Avant l'adoption du rapport, les deux commissions s'étaient réunies le 15 juin pour une table ronde consacrée à ces enjeux, autour de représentants des sylviculteurs, des sapeurs-pompiers de France et de l’Inrae. Les rapporteurs avaient en parallèle mené un large cycle d’auditions et s'étaient rendu, le 11 juillet, dans la plaine des Maures, un an après l’incendie particulièrement dévastateur ayant touché le massif.

 

 

 

 

 

 

Actualités

3 août 2022

Examen du rapport d'information - Mission relative à la prévention et à la lutte contre l'intensification et l'extension du risque d'incendie

Examen du rapport d’information et vote sur les éventuelles propositions des rapporteurs de la mission de contrôle, conjointe avec la commission des affaires économiques, relative à la prévention et à la lutte contre l’intensification et l’extension du risque d’incendie.

 

L'essentiel

Le rapport

Le compte rendu

15 juin 2022

Mission de contrôle relative à la prévention et à la lutte contre l’intensification et l’extension du risque incendie

Table ronde conjointe avec la commission des affaires économiques relative à la prévention à la lutte contre l’intensification et l’extension du risque d’incendie, avec des représentants des sylviculteurs, des sapeurs-pompiers de France et de l’Inrae.

 

Le compte rendu

La vidéo

Le communiqué de presse

10 mai 2022

Mission de contrôle relative à la prévention et à la lutte contre l’intensification et l’extension du risque incendie