Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Le Sénat de 1940 à 1944 : de Vichy à Châtelguyon

Cette mise en sommeil, contraire aux promesses faites par Laval, laisse les parlementaires dans une situation incertaine.

Afin de régler les affaires courantes, les services administratifs continuent de fonctionner. A l'occasion de la réunion de Questure du 2 septembre 1940, les Sénateurs Anatole Manceau et Henri Hamelin sont respectivement désignés pour exercer les fonctions de Questeurs délégués à Vichy et à Paris.Le Bureau des assemblées se réunit régulièrement pour examiner les différents dossiers, au nombre desquels figure la situation des personnels, notamment prisonniers ou concernés par la législation de Vichy sur le statut des Juifs.

Le 18 août 1941, une lettre de l'amiral Darlan, Vice-Président du Conseil, informe Jules Jeanneney de la décision du Gouvernement de transférer le Bureau du Sénat et de la Chambre à Châtelguyon.

Cette demande est motivée par la nécessité de trouver à Vichy des locaux pour abriter les ministères nouvellement crées. Il est donc demandé au Sénat de libérer l'ensemble des appartements dont il dispose dans la ville thermale pour le 10 septembre, et de  prendre contact avec le Secrétariat d'État à la Guerre, afin de préparer le déménagement.  Dans une lettre de contestation datée du 21 août 1941, Jules Jeanneney indique que « la mesure prise tend à rendre impossible le fonctionnement du Parlement ».

La loi du 28 août 1941 oblige néanmoins les assemblées à obtempérer : «: les bureaux, les services législatifs et administratifs, les questures du Sénat et de la Chambre des députés sont transférés à Châtelguyon » (article premier)

 

 

Vue de Châtelguyon

Le déménagement commence seulement le 8 octobre 1941. Les notes du Secrétariat de la Questure attestent des nombreuses difficultés d'installation. Seules des réquisitions ordonnées par le Préfet en accord avec l'autorité militaire permettent de trouver le logement nécessaire aux membres du Bureau du Sénat et au personnel de la Questure.


A Châtelguyon, le Président et son cabinet emménagent à la Villa Brousse. Le Secrétaire Général de la Questure, Alain Labrousse, occupe la Villa Roure, tandis que les autres fonctionnaires se partagent des chambres dans la Villa Benjamine et la Villa Romane. Les services du Sénat s'installent à l'hôtel du Mont-Chalusset, où se tiennent les réunions de Bureau, puis à l'hôtel Bellevue à partir de mai 1942.

Le 25 août 1942, un décret-loi met fin à cette organisation : « le Bureau de chacune des Chambres cessera ses fonctions à compter du 31 août 1942 ». Dans une lettre adressée au maréchal Pétain, Jules Jeanneney conteste vivement cette décision contraire aux engagements donnés en juillet 1940. Il reproche au Gouvernement sa volonté d'abolir la représentation nationale : « il ne vous suffit plus d'avoir interdit toute activité aux assemblées législatives, supprimé une à une les prérogatives de leurs membres, puis déporté leurs bureaux : c'est à l'existence même de ceux-ci que vous venez de mettre fin ».

La dernière réunion du Bureau du Sénat se tient à Châtelguyon le 31 août 1942. Les attributions d'administration intérieure et de gestion financière sont dès lors exercées par le Secrétaire Général de la Questure.

Précédent