Allez au contenu, Allez à la navigation



Projet de loi de finances pour 2003 : Mer

 

3. Le cabotage maritime

La promotion du cabotage maritime, qui avait fait l'objet l'an passé d'une dotation spécifique, fait partie des priorités du secrétaire d'Etat aux transports et à la mer. Votre rapporteur pour avis, lui-même convaincu de l'intérêt d'aider au démarrage de lignes de cabotage, dont la rentabilité économique n'est jamais immédiate, afin de les multiplier pour favoriser le désengorgement de certains axes terrestres, se félicite donc de l'augmentation de 9,3 % des crédits qui lui sont alloués. Il doit toutefois convenir qu'avec 1 M€, ces moyens demeurent modestes et à l'évidence très insuffisants par rapport aux enjeux en termes tant de développement économique que de sécurité routière que présente le développement du cabotage maritime.

Aussi salue-t-il avec intérêt la mission tout récemment confiée à M. Henri de Richemont par M. Dominique Bussereau, qui porte notamment sur les perspectives de développement du cabotage maritime, en espérant que notre excellent collègue fera des propositions énergiques, qu'il sera entendu, et que les moyens budgétaires adaptés suivront dans les prochaines lois de finances.