Allez au contenu, Allez à la navigation



Projet de loi de finances pour 2007 : Défense - Forces terrestres

 

B. LE DÉROULEMENT DES PROGRAMMES D'ÉQUIPEMENT DES FORCES TERRESTRES

1. L'aéromobilité

? L'hélicoptère de combat Tigre

Le programme Tigre a connu d'importants retards de livraison sur les premiers hélicoptères de série, comme votre rapporteur l'avait signalé l'an passé. Le constructeur et ses coopérants industriels ont rencontré des difficultés de fin d'industrialisation liées à la complexité du système d'armes Tigre, en particulier en ce qui concerne le canon et le viseur principal.

Un audit avait été diligenté par la délégation générale pour l'armement (DGA) et les mesures prises ont permis une amélioration progressive de la situation. En 2005, quatre hélicoptères ont été livrés à la France et un à l'Espagne. En 2006, deux hélicoptères avaient été livrés à l'Espagne et deux à la France sur les huit premiers mois de l'année. Au total, cinq livraisons sont attendues pour la France sur la totalité de l'année 2006. En 2007, 6 livraisons sont attendues, ce qui porterait à 15 le nombre d'appareils en service en fin d'année, au lieu des 30 initialement prévus à cette date par la loi de programmation militaire.

La qualité des hélicoptères présentés par l'industrie aux opérations de vérification s'améliore sensiblement. Les problèmes rencontrés par les sous-traitants sur le viseur Strix et le canon sont en voie d'être résolus. En effet, les nouveaux viseurs Strix de série présentent aujourd'hui une fiabilité bien meilleure et le problème de compatibilité entre le canon et l'hélicoptère a été identifié. Les travaux pour mettre au point la solution et l'appliquer ont commencé.

Le standard 0 du Tigre HAP (appui-protection) a été certifié le 16 juin 2006, et sa qualification prononcée le 4 juillet 2006. Le premier Tigre HAP de ce standard, qui corrige une bonne partie des problèmes rencontrés sur les premières machines livrées, a été accepté par l'OCCAR et livré à la France le 10 août 2006. Les trois autres livraisons attendues d'ici fin 2006 à l'armée de terre intègrent ce standard.

L'école franco-allemande du Luc a breveté la première promotion d'élèves pilotes du 5ème Régiment d'hélicoptères de combat de Pau.

Il faut rappeler que les 40 premiers appareils seront livrés en version HAP et les 40 suivants, constituant la seconde tranche de la commande de 80 appareils, dans la version « appui-destruction » (HAD) développée en commun avec l'Espagne.

? Les hélicoptères de transport

Comme on l'a mentionné plus haut, le niveau des autorisations d'engagement allouées à l'équipement des forces terrestres en 2007 conduira à limiter à 12 appareils, au lieu des 34 initialement prévus, la première commande d'hélicoptères de transport NH 90. Il a été indiqué par le ministre de la défense que cette réduction devait être sans incidence sur l'échéancier des premières livraisons, toujours prévues pour 2011. Lors de son audition devant la commission, M. Louis Gallois, co-président d'EADS, a toutefois précisé que le maintien des délais dans les conditions financières prévues impliquait d'apporter à l'industriel des garanties sur la commande des 22 autres appareils.

Le respect de l'échéance 2011 est d'autant plus crucial que la rénovation d'une partie du parc d'hélicoptères Puma, qui devait atténuer le déficit capacitaire inéluctable lié à cette livraison tardive, a été abandonnée l'an dernier. L'essentiel de nos capacités aéromobiles continuera donc à reposer, pour cinq ans au moins, sur des appareils âgés en moyenne de 26 ans, de plus en plus coûteux à entretenir et soumis à certaines limitations d'emploi faute de modernisation des équipements de navigation. Le parc de NH 90 devrait être de 68 appareils en 2017.

L'année 2007 verra en revanche le démarrage de l'opération de rénovation des 24 hélicoptères Cougar Mark 1, avec une première commande de 2 hélicoptères qui seront utilisés pour les essais de qualification et devraient être livrés en 2009. La rénovation visera à améliorer l'auto-protection des machines et l'interopérabilité des systèmes de communication, ainsi que les performances opérationnelles, avec la rénovation de l'avionique et la mise en conformité avec la réglementation de l'aviation civile. Les autres livraisons devraient s'échelonner jusqu'en 2013, l'opération permettant de maintenir en service les appareils concernés au-delà de 2025.

Enfin, le détachement de l'aviation légère de l'armée de terre dédié aux opérations spéciales et stationné à Pau a reçu cet été la totalité des 8 hélicoptères EC-725 adaptés aux besoins particuliers des forces spéciales.