Allez au contenu, Allez à la navigation



Projet de loi de finances pour 2009 : Médias - Avances à l'audiovisuel - Presse

 

III. LA NÉCESSITÉ D'ACCOMPAGNER L'AGENCE FRANCE-PRESSE DANS SES MUTATIONS TECHNOLOGIQUES

Alors que l'Agence France-Presse (AFP) s'est résolument tournée vers le multimédia et qu'elle négocie avec l'État son prochain contrat d'objectifs et de moyens, le montant des abonnements de l'État à l'AFP pour 2009 est fixé à 111,4 millions d'euros et correspond à une augmentation de 1,8 % (soit deux millions d'euros supplémentaires) par rapport au montant accordé à l'Agence en 2008. Il s'agit de la seule aide qui soit en progression au sein du programme 180.

A. UNE RÉORIENTATION STRATÉGIQUE ESSENTIELLE POUR PERMETTRE À L'AFP DE S'ADAPTER AUX DÉFIS D'UNE AGENCE NUMÉRIQUE

1. Vers la conclusion d'un nouveau contrat d'objectifs et de moyens entre l'État et l'AFP

Compte tenu des rapides évolutions relatives aux conditions de marché, l'AFP, en accord avec la tutelle, s'est résolument engagée dans le développement de services porteurs, notamment la vidéo et les supports multimédias. En effet, l'Agence avait négocié, en 2006, un avenant au contrat d'objectifs et de moyens (COM), signé avec l'État en 2003, pour prendre en compte, pour les années 2006 et 2007, une réorientation de sa stratégie commerciale tendant à augmenter la part de ses clients hors médias traditionnels.

Le nouveau COM, en cours de négociation pour la période 2009-2012, devrait être signé très prochainement. Il doit permettre à l'AFP de conforter son statut d'agence d'information à vocation mondiale (elle se hisse actuellement au deuxième rang mondial dans ce domaine), en prévoyant notamment un dispositif spécifique dotant l'Agence des moyens d'investissements nécessaires au financement de son système de production de contenu multimédia (4XML). L'AFP sollicite 21 millions d'euros pour ce programme.

2. Une stratégie multimédia aux résultats encourageants

Dans le cadre de la mise en oeuvre de ce programme, l'AFP a misé sur le renforcement de son dispositif vidéo. Aujourd'hui encore embryonnaire, le service AFP Vidéo doit se développer à la fois en régions et à l'étranger, dans un nombre de bureaux limité, dans lesquels des journalistes formés à la vidéo pourraient apporter des contributions sous forme de correspondances à la rédaction de la chaîne d'information internationale, mais aussi réaliser des reportages très courts sur certains aspects de l'actualité (« features »).

L'Agence a également pris l'engagement de se tourner vers le multimédia. Afin de disposer d'un système de production informatique adapté, elle s'est lancée dans le projet de refonte informatique dit « 4XML » reposant sur les métadonnées, les descriptifs et les liens qui permettent d'associer textes, photos, infographies, graphiques et vidéo, et de donner accès à des bases de données. C'est un projet structurant pour l'avenir de l'Agence, qui doit être accéléré.

Cette réorientation stratégique est le prix à payer pour éviter une marginalisation de l'Agence au niveau international. Ses principaux concurrents, Reuters et Associated Press, disposent en effet d'une offre vidéo performante sur le segment de marché des télévisions et des sites Internet.

Le rapport annuel de performances sur la mission « Médias », annexé au projet de loi de règlement des comptes et rapport de gestion pour 2007, a fait apparaître des résultats particulièrement encourageants en termes de performances commerciales de l'AFP. Si ses clients médias et institutionnels traditionnels demeurent le socle commercial de l'Agence, celle-ci a augmenté la part de ses clients hors médias traditionnels. Le poids relatif des produits nouveaux (photos, journal Internet infographie et vidéo) s'est également accru, de même que celui des régions à forte croissance telle que l'Amérique du Nord, l'Europe mais aussi le Moyen-Orient et la région Asie Pacifique, régions où le développement de l'accès à l'Internet haut débit et de la téléphonie mobile de troisième génération constitue un enjeu stratégique majeur.