Allez au contenu, Allez à la navigation



Projet de loi de finances pour 2009 : Outre-mer

 

3. Le désenclavement et l'insertion professionnelle, priorités du contrat de développement 2007-2011

Le contrat de développement entre l'Etat et la collectivité de Wallis et Futuna, dont le montant s'élève à 41,860 millions d'euros pour la participation de l'Etat, 27,89 millions d'euros étant imputés sur les crédits du programme « Conditions de vie outre-mer », a été signé le 20 février 2007. Les principaux domaines d'intervention de ce contrat portent sur la santé, l'éducation, le sport, le secteur social et la réalisation d'infrastructures terrestres, maritimes et aéroportuaires.

Ainsi, les travaux d'aménagement de la piste de Vele constituent l'une des actions prioritaires indispensables au désenclavement de l'île de Futuna. La réalisation de travaux de rénovation et de modernisation des hôpitaux de Wallis et Futuna, ainsi que la construction d'une salle omnisports à Wallis complètent les efforts engagés dans le cadre du contrat de développement 2000-2004 et de la convention de développement 2003-2007.

Les actions mises en oeuvre dans le secteur social sont amplifiées, en raison de la configuration socio-économique du Territoire. Afin d'éviter que les inégalités sociales ne s'accentuent, l'intervention de l'Etat visera en particulier les aides aux personnes âgées, à l'enfance, aux personnes handicapées, ainsi que le logement des personnes démunies.

Une attention particulière est accordée à la formation et à l'insertion professionnelles, en raison du faible taux d'activité observé sur le territoire où seulement 53,41 % des personnes en âge de travailler possèdent un emploi. La situation préoccupante de la jeunesse, qui représente près de la moitié de sa population, justifie la mobilisation de tous les acteurs en leur faveur.

Par ailleurs, l'état de vétusté des établissements scolaires, dénoncé par votre commission en 2007, impose que soient rapidement poursuivis des travaux de réhabilitation et de mise aux normes de sécurité, tant dans le premier que dans le deuxième degré.

Dans le domaine de la voirie et de l'adduction d'eau potable, l'importance des besoins à satisfaire, aussi bien à Wallis qu'à Futuna, justifie la poursuite et le renforcement des actions entreprises dans le cadre des précédents contrats.

Au 31 décembre 2007, le montant des engagements et des mandatements, tous ministères confondus, atteint 4,8 millions d'euros en autorisations d'engagement et 0,7 million d'euros en crédits de paiement.

En 2008, 1 789 160 euros en autorisations d'engagement et 4 300 000 euros en crédits de paiement ont été mis en place en faveur de la politique contractuelle à Wallis et Futuna. Au 30 juin 2008, 0,6 million d'euros en AE et 1,3 million d'euros en CP ont été consommés, principalement en faveur de la piste de l'aérodrome de Vélé et de diverses actions relatives aux infrastructures (adduction d'eau, réseau routier, travaux maritimes).