Allez au contenu, Allez à la navigation



 

Retour Sommaire Suite

VIII. L'ACTION MENÉE EN MATIÈRE DE DÉLINQUANCE ET DE LUTTE CONTRE LA FRAUDE

A. LA SITUATION DE LA DÉLINQUANCE

A la fin de l'année 1998, 2.127 atteintes aux voyageurs ont été recensées, contre 1.651 en 1997, soit une hausse de 28,8 %.

En région parisienne, l'augmentation est de 21,8 %. En province, l'évolution est aussi préoccupante (+ 52,8%).

Les actes de violence gratuite et les vols avec violence envers les voyageurs représentent 73 % de ces actes. Cette répartition est identique en province et en Ile-de-France.

Pour l'année 1999, les tendances de 1998 sont confirmées : pour les six premiers mois de l'année, ces types d'acte ont progressé de 38,8% en province et de 4,9% en Ile-de-France.

L'année 1998 a aussi vu les atteintes aux agents en forte hausse : 1.175 atteintes contre 720, soit une augmentation de 63 %.

Ce résultat global a fait apparaître un phénomène nouveau : les atteintes aux agents en province (593) étaient plus nombreuses qu'en Ile-de-France (581).

En province, ces atteintes connaissaient une forte hausse (+ 101 %) tandis que sur les cinq régions parisiennes, ces actes augmentaient de 36,7 %.

Les actes de violence gratuite, ainsi que les actes de violence et de rébellion lors des opérations de contrôle, composaient essentiellement les atteintes envers les agents (57 %).

Pour les six premiers mois de l'année 1999, les atteintes recensées contre les agents demeurent en augmentation sensible (+ 15 %). L'augmentation touche essentiellement les agents de la Surveillance Générale (+ 47 %) et les agents des gares (+ 7,5 %), alors qu'une légère baisse de 7,5 % est constatée en ce qui concerne les agents des trains.

En 1998, l'ensemble des actes de malveillance (parmi lesquels l'utilisation abusive du signal d'alarme) recensés était en augmentation de 7 % passant de 22.041 actes en 1997 à 23.597 en 1998.

Hors signaux d'alarme, le nombre d'actes était stable (+ 0,5 %), soit 14.150 en 1997 et 14.219 en 1998.

Pour les six premiers mois de l'année 1999, les actes de malveillance ont semblé se stabiliser, diminuant en Ile-de-France de 13,4 %, mais augmentant fortement en Province de 36,9 %.

La " Surveillance générale " de la SNCF (la SUGE) a réalisé en 1998 près de 8.000 interpellations pour remise ultérieure aux services de police.

Retour Sommaire Suite