Vous êtes ici : Rapports > Rapports d'information


Retour Sommaire Suite

B. UN PROJET DE BUDGET QUI CONFIRME LES ACTIONS PRIORITAIRES IDENTIFIÉES L'AN PASSÉ

Plutôt que de raisonner en termes de comparaison, d'une année sur l'autre, de grandes mesures budgétaires ou d'identification précise entre ce qui relève de l'aide au développement, d'une part, et ce qui concourt à la coopération culturelle, d'autre part, votre rapporteur se propose d'indiquer les mesures d'économies et les mesures nouvelles affectant les principales lignes budgétaires dont les dotations continuent de contribuer à notre diplomatie culturelle.

· Les mesures d'économie

. Certaines de ces dotations font l'objet de mesures d'économies importantes : ainsi en est-il, au chapitre 37-95 nouveau, qui rassemble les crédits de fonctionnement des établissements culturels, qui subissent une réduction de 16 MF. Certes, un transfert de 4,8 MF correspondant aux moyens de fonctionnement des centres culturels franco-africains vient, apparemment, réduire l'économie à 11,2 MF. Il reste que cette mesure est de nature à fragiliser le fonctionnement de certains de nos centres ou instituts culturels.

. L'économie de 3,7 MF opérée sur la dotation destinée à l'Office Universitaire de Coopération Franco-algérien (OUCFA) n'est pas de même nature : compte tenu de la situation qui perdure dans ce pays, l'OUCFA n'est qu'en état de " veille " et il s'agit là d'une économie de constatation. Il convient cependant de ne pas hypothéquer l'avenir et de se tenir prêt, dès que la situation sera redevenue normale, à réactiver au plus tôt cet organe essentiel de notre action en Algérie.

. Au chapitre 42-11 consacré aux crédits d'intervention dans le domaine de la coopération culturelle et scientifique, est opérée une réduction de 13,8 MF affectant, plus spécifiquement, les articles 20 et 30 consacrés respectivement aux " bourses et actions de formation " et à l' " appui à des organismes concourant à la coopération culturelle et scientifique ".

· Les moyens nouveaux

. Globalement, la coopération culturelle et scientifique bénéficie de mesures nouvelles, à hauteur de 43,7 MF, qu'il faut cependant relativiser : compte tenu des mesures d'économie sur ce chapitre (42-11) traitées précédemment, 13,8 MF sont obtenus par redéploiement de moyens au sein du chapitre dont la dotation supplémentaire nette s'élève en fait à 29,9 MF.

Toutefois, l'ensemble des moyens nouveaux ainsi dégagés se répartit comme suit :

· La promotion de notre enseignement supérieur :

+ 35 MF au profit des programmes de bourse Eiffel

+ 5 MF pour Edufrance

+ 1 MF pour la recherche en sciences sociales

+ 2,72 MF pour le programme Lavoisier d'échanges internationaux de chercheurs

. L'agence pour l'enseignement français à l'étranger (AEFE) reçoit 24,5 MF en mesures nouvelles, qui se décomposent ainsi :

+ 15 MF pour les bourses scolaires

+ 2 MF pour l'entretien des locaux

+ 0,5 MF pour les bourses d'excellence

+ 1 MF pour le développement des technologies de l'information

+ 6 MF correspondant à des mesures de revalorisation des personnels de la fonction publique

. L'audiovisuel extérieur, en particulier TV5, bénéficie de 25,3 MF en mesures nouvelles.

Votre rapporteur se félicite par ailleurs des ressources nouvelles mobilisées en faveur des investissements des établissements de l'AEFE en gestion directe et de nos centres et instituts culturels. Respectivement, les crédits de paiement sont doublés et en augmentation de 23,5 %. De nombreuses opérations sont programmées sur les deux prochaines années : la poursuite de la rénovation de l'Institut culturel à Istanbul estimée à un total de 18 MF ; l'aménagement de l'Institut de Bucarest (10,7 MF), dont les travaux devraient s'achever à la fin du premier trimestre 2000 ; surtout 27 MF seront nécessaires pour la construction de l'Institut français d'Haïti ; la prochaine réouverture du centre culturel d'Alger nécessitera des travaux de mise à niveau estimés à 2,5 MF  et la restructuration de l'Institut culturel de Kyoto mobilisera quelque 12 MF. Pour les établissements scolaires de l'AEFE, la dotation permettra des travaux d'aménagement et d'amélioration des équipements, l'un des chantiers importants concernant la construction du lycée français de Milan.

Retour Sommaire Suite


Haut de page
Actualités | Travaux Parlementaires | Vos Sénateurs | Europe et International | Connaître le Sénat | Recherche
Liste de diffusion | RSS | Contacts | Recrutement | Plan | Librairie | FAQ | Mentions légales | Accessibilité | Liens | Ameli