Allez au contenu, Allez à la navigation



Projet de loi de règlement des comptes et rapport de gestion pour l'année 2007 : Exposé général et examen des articles

 

2. Des progrès indispensables en matière de gestion

Indéniablement, des progrès apparaissent nécessaires, face à ce qu'il convient de qualifier de « conservatismes ». La démarche de changement, que la révision générale des politiques publique (RGPP) rend nécessaire, appelle un pilotage des administrations au résultat. Des tableaux de bord en fonction des objectifs de modernisation sont donc à mettre en oeuvre d'urgence.

L'horizon de déploiement de certains systèmes informatiques de gestion apparaît ainsi trop lointain. C'est de l'absence de certains de ces outils, comme les infocentres, interfacés à un contrôle de gestion efficient, que pâtit aujourd'hui la démarche de performance. De même, en l'absence de volonté politique, au plus haut niveau des administrations, aucune allocation des moyens de fonctionnement ou d'équipement aux résultats n'est possible.

Celle-ci est pourtant nécessaire dès lors que les responsables politiques et administratifs souhaitent faire évoluer leur administration : la seule politique de la « circulaire » et de l'instruction administrative ne suffit plus pour ébranler l'inertie des services. C'est de la rémunération à la performance, à commencer par celle des responsables d'administration et des responsables de programme, que pourra provenir la modernisation nécessaire de l'appareil d'Etat.