Allez au contenu, Allez à la navigation



Projet de loi de finances pour 2009 : Le budget de 2009 et son contexte économique et financier

 

V. VERS UN ALOURDISSEMENT DU POIDS DE LA DETTE

A. L'ACTUALISATION DE LA TRAJECTOIRE PLURIANNUELLE DE DETTE PUBLIQUE 2008-2012

Le gouvernement a aussi actualisé la trajectoire pluriannuelle de dette publique sur la période 2008-2012 en fonction des nouvelles prévisions de croissance et d'inflation du gouvernement.

La dette publique serait de 66,2 % du PIB en 2008 et de 67,9 % du PIB en 2009, pour une dette de 65,6 % de PIB en 2012 (l'objectif initial était de 61,8 %).

Le rapport annexé au projet de loi de programmation des finances publiques prévoit une aggravation de la dette publique jusqu'en en 2010, puis un retournement qui réduit le ratio de la dette de 1 point de PIB en 2011 et de 1,5 point de PIB en 2012.

Il intègre, en outre, l'impact sur la dette publique de l'activité de la société de prises de participation de l'Etat, qui a donc bien vocation à figurer dans la dette maastrichtienne

B. LA MODIFICATION DE LA CHARGE DE LA DETTE DANS LE BUDGET TRIENNAL 2009, 2010 ET 2011

Corrélativement le gouvernement a ajusté le niveau de la charge de la dette en fonction des nouvelles hypothèses économiques et de déficit pour les exercices 2009 à 2011.

La prévision de charge de la dette

(en milliards d'euros)

 

2009

2010

2011

Programmation initiale

46,00

47,44

49,40

Programmation révisée

44,80

46,24

48,20

Source : ministère de l'économie, de l'industrie et de l'emploi

Il y a là un premier recalage de la charge de la dette lié à l'effet de la baisse de la prévision d'inflation (2 % à 1,5 %), de la baisse des taux d'intérêt et a contrario de l'augmentation du niveau prévisionnel du déficit budgétaire, qui devrait se traduire par une baisse de la charge de la dette de 1,2 milliard d'euros en 2009.