Allez au contenu, Allez à la navigation



Projet de loi de finances pour 1997

 

2. L'évolution de la diffusion de la presse en 1994-1995

Le tirage total annuel de la presse a été stable, avec 8,21 milliards d'exemplaires en 1994 comme en 1995. Hors presse gratuite, il diminue cependant légèrement de 6,45 en 1994 à 6,44 milliards en 1995.

La diffusion globale annuelle recule, en revanche, légèrement de 6,98, en 1994, à 6,93 milliards, en 1995. Hors presse gratuite, le recul est plus sensible : 5,22, en 1994, mais 5,17 milliards en 1995.

Comment interpréter cette évolution qui diverge sensiblement de celle des ventes en volume ?

La diffusion totale annuelle additionne les diffusions - payantes et gratuites - de titres de prix unitaires très différents et de périodicités diverses. Les ventes additionnent les diffusions, payantes seulement, pondérées par les prix. L'évolution de la diffusion reflète imparfaitement les modifications de la structure du secteur, par exemple, lorsque les hebdomadaires progressent aux dépens des quotidiens ou l'inverse. De ce point de vue, les ventes paraissent un indicateur plus pertinent. Mais ce n'est pas encore une mesure du « lectorat », bien qu'elles s'en approchent, ou de « l'audience », indicateur cher aux publicitaires. Les ventes mesurent les achats, mais ne prennent en compte, pas plus que la diffusion totale annuelle, la circulation des titres, c'est-à-dire le nombre de lecteurs pour un titre donné.

Après plusieurs années de stagnation ou même de baisse, la progression des ventes en volume observée depuis 1994 semble indiquer une évolution favorable de la santé de la presse.

Le léger fléchissement pour le triage et la diffusion relevé en 1995 s'explique par une baisse sensible dans la presse spécialisée grand public, alors que les autres catégories connaissent une quasi stabilité ou bien une progression pour la presse nationale d'information générale et politique.

Les ventes, qui représentent 60 % du chiffre d'affaires, progressent de +3,4 %. Les ventes au numéro, qui n'augmentaient guère depuis deux ans, s'accroissent en 1995 de +3,2 %, tandis que les ventes par abonnement augmentent un peu plus vite : +3,9 %. Cette tendance a déjà été observée en 1994. L'évolution des ventes résulte de celle de la diffusion et de celle des prix unitaires.

Si l'on défalque des ventes la progression des prix, on obtient des « ventes en volume ». Les prix des journaux et magazines, d'après l'INSEE, augmentent d'environ +1,5 % en 1995. Les ventes en volume continuent donc de progresser en dépit d'une augmentation des prix un peu supérieure à celle de l'année dernière.

La presse : évolution 1994-1995

(En milliards d'exemplaires)

 

TIRAGE

DIFFUSION

 

1994

1995

Évol.

1994

1995

Évol.

Presse nationale d'information générale et politique

1,8

1,09

1,3

0,8

0,881

1,9

Presse locale d'information générale et politique

2,5

2,23

0,3

2,51

2,24

0,3

Presse spécialisée grand public

2,55

2,52

- 1,2

7,89

1,82

-3,8

Presse spécialisée technique et professionnelle

0,32

0,32

-0,3

0,29

0,29

-0,8

Presse gratuite d'annonces

1,76

1,76

0

1,76

1,76

0