Allez au contenu, Allez à la navigation



 



Retour Sommaire Suite

2. Les redéploiements de l'arrêté du 17 octobre 1997

L'arrêté du 17 octobre 1997, gageant intégralement le décret d'avances du même jour a porté à parts à peu près égales sur les crédits civils et militaires :

(en millions de francs)

Budgets civils

AP annulées

CP annulés

Charges communes

 

175.000

Education nationale

 
 

Enseignement scolaire

 

822.000

Enseignement supérieur

 

263.000

Total budgets civils

 

1.260.000

Défense

1.610.000

1.610.000

Total

1.610.000

2.870.000

Les annulations sur les budgets de l'Education nationale et de la Défense ont respectivement gagé les ouvertures de crédits sur ces deux budgets.

 Les annulations pratiquées sur le budget de l'Education nationale ont porté, à hauteur de 710 millions de francs, sur des économies de constatation (indemnités et allocations diverses, heures supplémentaires) et pour le solde sur diverses économies.

Les annulations pratiquées sur le budget de la Défense ont en revanche porté sur les principaux postes de crédits en capital, à hauteur de 1.588 millions de francs sur le titre V, de 22 millions de francs sur le titre VI.

Retour Sommaire Suite