Vous êtes ici : Rapports > Rapports d'information




Retour Sommaire Suite

2. La directive peut être interprétée en fonction des situations énergétiques de chaque pays

En réalité, la directive elle-même a laissé aux Etats membres des marges d'interprétation très étendues que chaque pays a utilisées pour élaborer les solutions les plus adaptées à sa propre situation.

Situation énergétique tout d'abord : de ce point de vue, il est intéressant de constater que les pays riches en ressources naturelles sont ceux qui se sont engagés le plus tôt et le plus résolument vers des solutions concurrentielles (Grande-Bretagne).

Situation industrielle ensuite : tous les pays de l'Union s'efforcent de renforcer la structure industrielle de leur secteur avec, en ligne de mire, une future concurrence européenne. C'est ainsi que les Pays-Bas s'apprêtent à fusionner les quatre compagnies de production nationales en un seul producteur. L'introduction de la concurrence dans les pays scandinaves s'est faite en préservant la présence d'opérateurs dominants comme Vattenfall et Sydkraft (les trois-quarts du marché suédois) ainsi que la présence des opérateurs publics. En Espagne, la réorganisation du secteur intervient à l'issue d'un processus de renforcement industriel de près de dix ans qui permet aux deux entreprises dominantes (Iberdrola et Endesa, 80 % du marché) d'entrer sereinement dans la concurrence.

Situation institutionnelle enfin : dans le choix des modalités de régulation, c'est la continuité qui domine, l'innovation restant assez marginale. L'Allemagne devrait ainsi continuer de disposer d'une régulation très informelle, alors même qu'elle souhaite ouvrir l'ensemble de son marché.

En Espagne, la volonté affichée de dérégulation ne doit pas faire oublier que l'Etat conserve, pour les dix prochaines années, d'importantes prérogatives qui vont bien au-delà des simples fonctions d'arbitrage ou de contrôle et font de lui un véritable acteur du système. L'introduction d'autorités indépendantes sectorielles avance à pas mesurés, la définition de leurs zones de compétences et de leurs pouvoirs demeurant encore très variable.

Retour Sommaire Suite



Haut de page
Actualités | Travaux Parlementaires | Vos Sénateurs | Europe et International | Connaître le Sénat | Recherche
Liste de diffusion | RSS | Contacts | Recrutement | Plan | Librairie | FAQ | Mentions légales | Accessibilité | Liens | Ameli