Vous êtes ici : Rapports > Rapports d'information


Retour Sommaire Suite

D. LES FORMATIONS DE PERFECTIONNEMENT

1. Dans l'artisanat

Comme le fait valoir le rapporteur spécial de la commission des finances de l'Assemblée nationale, M. Didier Chouat : " le développement de l'accès des artisans à la formation continue apparaît comme un élément essentiel de valorisation de leur qualification d'adaptation aux évolutions, et contribue par là même à la pérennité des entreprises artisanales. "

Les conventions passées, au niveau national, par le secrétariat d'Etat, avec les organisations professionnelles privilégient l'amélioration et la promotion de la qualité, l'exportation, l'aménagement du territoire.

L'ISM, par ailleurs, se préoccupe de la formation des cadres de l'artisanat et de l'adaptation des métiers aux innovations et aux technologies nouvelles.

2. Dans le commerce

Le CEFAC, qui doit recevoir en 2000, pour l'ensemble de ses activités, 3,7 millions de francs8(*), organise des formations à la demande des responsables élus des unions locales de commerçants ainsi que des séminaires de courte durée (un à cinq jours), dans le cadre de la formation continue, sur des sujets d'actualité.

Comme le note le rapport du Conseil économique et social de M. Charles Urbain " Quel commerce demain ? ", les PME du commerce se sensibilisent de plus en plus aux problèmes de formation. Selon une enquête réalisée par l'IPSOS, 56 % d'entre elles se seraient dotées d'un plan de formation, majoritairement destiné aux employés et d'une durée d'un an dans 41 % des cas.

Retour Sommaire Suite


Haut de page
Actualités | Travaux Parlementaires | Vos Sénateurs | Europe et International | Connaître le Sénat | Recherche
Liste de diffusion | RSS | Contacts | Recrutement | Plan | Librairie | FAQ | Mentions légales | Accessibilité | Liens | Ameli