Allez au contenu, Allez à la navigation

11 décembre 1997 : Les images de synthèse et le monde virtuel : techniques et enjeux de société ( rapport de l'opecst )

 


Retour Sommaire Suite

c) Les changements prévisibles

Si les craintes sont manifestement exagérées, en revanche, il est tout à fait certain que le numérique entraîne un changement profond des métiers.

Tout d'abord, la pénétration des images de synthèse dans l'audiovisuel est incontestable et la technique doit être maîtrisée. Les méthodes de tournage doivent intégrer les possibilités de traitement d'images et, surtout, la formation doit être complétée. " Il paraît indispensable d'intégrer ces techniques au niveau des écoles de cinéma, des facultés, des cycles de formation : sinon nous aurons des techniques sans techniciens. "68(*)

Ensuite, il faut admettre que de nouveaux créateurs apparaissent, de moins en moins en marge, et de plus en plus impliqués dans l'audiovisuel. Les vraies vedettes du virtuel ne sont pas les créatures de synthèse et autres Lara Croft, mais surtout celles et ceux qui les fabriquent, moins connus du grand public, mais tout aussi nécessaires à la réussite d'un film que l'acteur vedette69(*). Ce n'est d'ailleurs par un hasard si, souvent, il n'y a pas de "star" internationale dans les films à effets spéciaux spectaculaires, car beaucoup de producteurs ne peuvent s'offrir simultanément une grande vedette de cinéma et une grande vedette d'effets spéciaux.

Retour Sommaire Suite