Allez au contenu, Allez à la navigation



Proposition de résolution relative à la création d'une commission d'enquête sur les conditions d'utilisation des farines animales : Les conditions d'utilisation des farines animales dans l'alimentation des animaux d'élevage et les conséquences qui en résultent pour la santé des consommateurs. Tome 1, rapport

 

(5) La découpe de la viande par les bouchers

La commission rappellera, en outre, les conclusions de l'étude relative aux cinq victimes du nouveau variant de la MCJ du comté de Queniborough, qui met en cause les techniques de découpe des bouchers traditionnels : le boucher anglais concerné abattait et découpait lui-même la viande, ce qui est interdit en France depuis 1965. Selon la thèse avancée, la découpe, au moyen de couteaux insuffisamment nettoyés, aurait dispersé le prion sur les muscles consommés.

Cette thèse a suscité la perplexité de M. Jean-Philippe Deslys, qui a estimé curieux que les responsables de l'étude aient privilégié la piste de la « découpe ». Il semble plus probable que, selon la tradition anglaise, le boucher de Queniborough incorporait de la cervelle dans ses steaks hachés.

Avec un humour noir typiquement britannique, l'un des participants à la liste de diffusion ESB a fait remarquer : « Si les bouchers de Queniborough ouvraient la tête pour en sortir le cerveau, ce devait être pour l'utiliser ... à quoi ? »71(*).

* 71 Liste ESB, message du 25 mars 2001.