Allez au contenu, Allez à la navigation



 

A. LE NIVEAU DE SATISFACTION

La société Ipsos réalise depuis quelques années un sondage auprès d'un échantillon représentatif de l'ensemble de la population, pour le compte de l'hebdomadaire professionnel Stratégies.

L'analyse par chaîne indique le taux de réponse à la question « Etes-vous plutôt satisfait ou très satisfait des programmes de la chaîne ? ». La question n'est pas seulement posée à ceux qui regardent fréquemment la chaînes ; elle synthétise donc les effets d'un retour d'expérience mais aussi la représentation que le public se fait des programmes de chaque chaîne et l'image qu'il a de chaque chaîne. On constate deux choses.

- Les 4 chaînes publiques ont un taux de satisfaction de 60% à 75%, tandis que les deux chaînes privées affichent 49% à 55%. On voit que la hiérarchie dans la satisfaction déclarée est très différente de la pratique réelle des français, mais ce phénomène classique d'autovalorisation montre que si les français regardent d'abord TF1 ou M6, ils ont au moins une bonne image du secteur public, et une meilleure image d'eux-mêmes au moment où ils regardent le secteur public55(*).

- Au cours des 5 dernières années, le taux de satisfaction a eu tendance à augmenter pour les chaînes publiques et notamment pour F3 et Arte, tandis que le taux des chaînes privées a eu tendance à diminuer dans des proportions assez nettes.

Il n'existe pas d'éléments permettant d'isoler le poids des différentes causes pouvant expliquer ces variations56(*). Quelle est la part de la baisse de la publicité sur France 2 et France 3 ? Quelle est la part de changements de stratégies de programmes dans le secteur public et surtout chez ses concurrents (la télé-réalité a été un succès en termes d'audience mais avec des effets plus négatifs en termes d'image) ? En l'absence d'enquête sur la perception de la quantité de publicité, on est amené à supposer que c'est la fuite en avant des deux chaînes privées dans la téléréalité qui a, par simple contraste, amélioré l'image des chaînes publiques. Interrogée, France Télévisions estime en effet que la diminution de la pression publicitaire a joué un faible rôle par rapport aux écarts de stratégie de programmes.

Figure 37 : Satisfaction du public

Source : Baromètre Ipsos/Stratégies

LA STRUCTURE DE GRILLE DES CHAÎNES PUBLIQUES

Que font les chaînes publiques européennes des ressources qui leur sont affectées ?

Il est possible comparer les grilles des chaînes publiques européennes  tout en gardant à l'esprit que cette comparaison est très délicate57(*).

Figure 38 : Structure des grilles de programmes des chaînes publiques européennes (en heures par an)

 

Channel 4

BBC 1

BBC 2

ARD

ZDF

TVE-1

La-2

Fiction58(*)

 

1917

1622

       

- Séries & feuilletons

930

   

846

1162

1741

1270

- Films59(*)

1128

   

1150

815

1175

1185

- Téléfilms

   

487

426

   

- Animation

             

Divertissement

2080

1451

1366

773

803

771

259

Musique

 

72

239

322

134

137

255

Sports

1032

541

842

590

511

180

1644

Actualités

304

2957

452

827

852

1086

225

Magazines, documentaires

1588

1536

3123

2658

3078

2246

2300

Jeunesse (sauf animation)

382

   

694

548

   

Religion/education

1302

 

675

     

298

Publicité

     

122

140

1002

741

Autres (présentation  promotion)

14

250

271

164

158

362

349

Total

8760

8724

8590

8633

8627

8700

8526

 

Rai1

Rai2

Rai3

France 2

France 3

France 5

- Séries & feuilletons

1173

1460

325

1907

596

96

- Films

860

348

982

321

344

12

- Téléfilms

286

376

37

202

443

1

- Animation

73

993

188

167

1056

387

Divertissement

1623

1300

1207

1127

356

164

Musique

25

21

63

52

31

0

Sports

175

376

699

555

358

0

Actualités

1149

732

1348

1254

1587

98

Magazines, Documentaires

2497

2330

3155

2114

1682

4179

Jeunesse (sauf animation)

0

   

21

87

162

Religion/education

13

113

11

238

0

175

Publicité

406

336

179

495

411

251

Autres (présentation  promotion)

480

375

292

281

466

295

Total

8760

8760

8486

8734

7417

5820

Sources : OEA

Nous pouvons synthétiser ces données dans la figure suivante.

Figure 39 : Grilles de programme par grandes catégories (heures par an)

Source : BIPE d'après OEA

Par rapport aux autres chaînes publiques européennes, dotées de financements parfois très supérieurs et non soumis au « diktat de l'audimat », on ne distingue par de grandes différences quant à la structure de programmation. Même si les moyens financiers consacrés à chaque programme sont proportionnés, tous les genres de programmes qui font une chaîne généraliste, sont partout représentés en temps de grille. Les chaînes françaises ne sont pas pénalisées de ce point de vue.

* 55 La meilleure autovalorisation de l'expérience de regarder les chaînes publiques peut, à terme, conforter l'intérêt de ces chaînes aux yeux du marché publicitaire, car elle peut impacter la manière de recevoir le message publicitaire.

* 56 France Télévisions est en train de développer un baromètre de satisfaction sur un panel de spectateur, mais cet outil n'est pas encore opérationnel.

* 57 Chaque pays définit ses propres catégories de programmes et, malgré l'important travail de l'OEA, il n'est pas toujours aisé d'homogénéiser parfaitement ces catégories à fins de comparaisons internationales.

* 58 Regroupe films/téléfilms/séries & feuilletons/animation pour la BBC uniquement

* 59 Regroupe films et téléfilms pour Channel Four uniquement.