Allez au contenu, Allez à la navigation



 

II. QUATRE MODÈLES DE TÉLÉVISION LOCALE

Les télévisions régionales ou locales recouvrent différentes formes en Allemagne.

A. LES FENÊTRES RÉGIONALES

1. Présentation

A certaines heures de la journée, des programmes locaux sont diffusés à l'intérieur du programme d'une chaîne nationale privée, sous la forme de décrochages. Cette structure a pris naissance en Bavière dès 1984, sur la base des décisions de l'office de régulation bavarois des médias, chargé notamment de l'attribution des fréquences terrestres. Depuis, SAT.1 et RTL sont devenues les deux principales chaînes privées offrant des décrochages régionaux sur leurs fréquences. Aujourd'hui, ce type de programme existe dans les Länder suivants (10 sur 16) : Bavière, Bade-Wurtemberg, Brandebourg, Brême, Hambourg, Hesse, Rhénanie du Nord-Westphalie, Basse-Saxe, Rhénanie-Palatinat, Schleswig-Holstein.

2. Obligations légales et statut juridique

Le contrat d'Etat sur la radiodiffusion (Rundfunkstaatsvertrag) oblige les chaînes nationales privées qui ont la plus grande couverture technique à financer des fenêtres régionales et à les diffuser sous forme de décrochages locaux. Il s'agit en l'occurrence de SAT.1 et RTL, qui touchent chacune un peu plus de 33 millions de foyers (sur les 34,37 millions équipés d'un téléviseur). L'idée de départ était de pouvoir offrir des programmes régionaux aux Länder qui n'ont pas de chaînes locales ou régionales.

Pour la production des programmes qui seront diffusés dans les fenêtres régionales, SAT.1 et RTL créent le plus souvent des filiales ad hoc ou font appel à des sociétés de production indépendantes. Mais il arrive également que ces programmes soient produits par des chaînes régionales déjà existantes. C'est par exemple le cas de RNF Life (Rhein-Neckar-Fernsehen) à Mannheim et Ludwigshafen, qui émet sur la fréquence de RTL. Cette pratique permet à d'autres exploitants d'utiliser les fréquences des chaînes nationales pour diffuser des programmes locaux.

3. Marché et concurrence

Ces fenêtres régionales rencontrent beaucoup de succès. En Bavière, l'ensemble des espaces diffusés sur la fréquence de RTL entre 18 h et 18 h 30 représentait en 1998 une part de marché de 17,5 %. Elle se situe ainsi tout juste derrière ARD (19,9 %) et avant la chaîne régionale publique Bayerisches Fernsehen, (15,9 %).

4. Aspects économiques et financiers

Etant donné que les fenêtres régionales sont financées à 60 % par des chaînes privées nationales, elles ont moins subi le contre-coup de la crise que connaît le marché publicitaire depuis quatre ans. Pour l'année 2002, les fenêtres régionales ont dégagé au total un excédent de 6 millions d'euros pour un chiffre d'affaires de 68 millions d'euros, ce qui leur a permis de couvrir leurs frais à 111 %. Ce chiffre d'affaires provient essentiellement des productions de commande (42 millions d'euros) et des recettes publicitaires (20 millions d'euros). Les fenêtres régionales diffusent aussi bien des spots publicitaires nationaux que régionaux. Quant aux productions de commande, il s'agit d'émissions produites par les fenêtres régionales, qu'elles refacturent ensuite à RTL ou à SAT.1.