Allez au contenu, Allez à la navigation



L'informatisation dans le secteur de la santé : prendre enfin la mesure des enjeux

 

d) Comparaisons internationales

On ne saurait dire que la France est foncièrement en retard par rapport à ses voisins dans le domaine de l'informatique hospitalière. Chaque pays peut présenter quelques réalisations brillantes, mais connaît en général un fort besoin d'investissement pour moderniser les systèmes d'information hospitaliers et les adapter aux réformes.

Globalement, on peut dire que la France est en retard, du point de vue du dossier patient, par rapport à ses voisins d'Europe du Nord et légèrement en avance par rapport à l'Europe du Sud.

Ainsi, le niveau d'informatisation des hôpitaux allemands est sans doute légèrement supérieur à celui de la France notamment en raison d'un engagement antérieur dans la réforme de la tarification qui a conduit à la modernisation des systèmes d'information hospitaliers. L'Italie et l'Espagne conduisent quelques projets régionaux de système d'information de santé, mais sont probablement moins avancés en matière d'informatique hospitalière.

Le Canada et l'Angleterre présentent la particularité d'avoir engagé récemment des plans ambitieux d'informatisation du système de santé, assortis de moyens importants (10 milliards d'euros sur 10 ans pour le programme anglais).

Enfin, la France est très en retard par rapport aux Etats-Unis, notamment dans le domaine des soins. Cette disparité est d'ailleurs en cohérence avec les budgets consacrés à l'informatique dans ces deux pays. Aux Etats-Unis la moyenne du budget consacré aux systèmes d'information est de 2,5 à 5 % pour les hôpitaux universitaires.