Allez au contenu, Allez à la navigation



Agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU)

 

II. LA « RANÇON DU SUCCÈS »

A. LA MULTIPLICATION DES PROJETS

La dynamique créée sur l'ensemble du territoire par le programme national de rénovation urbaine a développé de nombreux partenariats locaux et initié ainsi de très nombreux projets dont les représentants de l'Etat au niveau local se sont fait l'écho auprès de l'ANRU en charge de la mise en oeuvre du PNRU.

1. Un rythme de progression rapide

A ce jour ce sont ainsi plus de 300 quartiers, où résident plus de deux millions d'habitants, au-delà des 188 priorités nationales, sur lesquels des projets sont en phase de formalisation.

Au 1er juillet 2006, un peu plus de deux ans après son installation, l'ANRU a engagé plus de 6,9 milliards d'euros de subvention en comité d'engagement, ce qui représente près de 22 milliards d'euros de travaux programmés sur les 5 années à venir et la construction de 82.000 logements locatifs sociaux, la démolition de 84.000 logements et la réhabilitation de près de 175.000 logements locatifs sociaux.

Sur ces quartiers, l'ANRU participe également à la création ou la rénovation de nombreux équipements commerciaux, sociaux et culturels, ainsi que plus de 200 écoles.

Au 1er juillet 2006, 190 projets étaient ainsi passés en comité d'engagement.

Etat d'avancement des dossiers au 1er juillet 2006

Etat d'avancement

Nombre de dossiers

Nombre de quartiers dans la liste des 188 prioritaires

Population concernée

Population dans les quartiers prioritaires

Nombre de quartiers

total

Montant

(millions d'euros)

Subvention

ANRU

(millions d'euros)

Conventions signées

125

101

1.465.000

1.240.000

224

14.000

4.500

Projets passés en comité d'engagement

190

136

2.090.000

1.720.000

331

21.900

6.900

Projets étudiés en réunion de travail partenarial (national)

263

158

2.580.000

2.030.000

439

28.000

8.700

L'augmentation du nombre de projets retenus s'accompagne, en parallèle, d'une forte progression du montant des travaux à engager et des subventions consenties par l'agence.

Evolution du nombre de projets
(conventions et projets passés en comité d'engagement)

Evolution du montant des travaux et de la subvention de l'ANRU

(en milliers d'euros)

Les 110 conventions pluriannuelles signées au 1er juillet sont réparties de la façon suivante :

2. Une structure de projet stable

La comparaison du poids relatif des coûts et des subventions par famille d'opérations montre que les quatre principales familles d'opérations (démolitions, constructions, aménagements et équipements publics) couvrent ensemble plus de 3/4 des coûts du programme et des subventions de l'agence, la démolition représentant, à elle seule, 28 % de la contribution de l'ANRU.

Cette structure des parts relatives par famille reste stable d'un exercice à l'autre malgré, toutefois, une montée en charge des opérations structurantes de requalification d'îlots dégradés et d'aménagement.

L'aide globale de l'ANRU sur les projets est en moyenne de l'ordre de 32 % du montant des travaux du programme subventionnable.