Allez au contenu, Allez à la navigation



Un nouveau pacte de solidarité pour les quartiers (rapport)

 

c) Les problèmes d'adaptation aux exigences du monde professionnel

Outre les problèmes de formation et de compétence, les jeunes demandeurs d'emploi issus des ZUS connaissent fréquemment des difficultés liées à un manque de culture du monde professionnel. La première de ces difficultés concerne souvent le respect des horaires. Ils peuvent également rencontrer des difficultés à contrôler leurs réactions dans certaines situations liées au stress ou à la hiérarchie. Enfin, des problèmes peuvent apparaître du fait d'un déficit de valeurs liées au travail ou du fait de l'état de santé des intéressés (hygiène de vie souvent déficiente, malnutrition, addictions diverses).

d) Les conséquences des phénomènes de discriminations

Parmi les discriminations que rencontrent les jeunes issus des quartiers en difficulté dans l'accès à l'emploi, on peut citer le lieu même de leur résidence qui est mentionné sur leur CV, ainsi que la consonance étrangère de leur patronyme, qui constituent des causes de non sélection à des entretiens d'embauche. Le niveau de formation acquis peut être aussi considéré comme structurellement insuffisant.

Mais les discriminations concernent aussi l'accès au logement du fait de l'absence de solvabilité (travail en intérim ou occasionnel, parents issus de l'immigration) ou de la frilosité des bailleurs privés.

Par ailleurs, la lutte contre les discriminations doit maintenant s'installer dans la pratique, ce qui nécessite que toute personne témoin d'actions discriminatoires ait le réflexe de rassembler des preuves et de les porter devant la HALDE.

e) Des difficultés spécifiques liées à l'intégration des personnes issues de l'immigration

Concernant les nouveaux arrivants qui sont nombreux à s'installer dans des quartiers sensibles, on observe souvent que l'absence de maîtrise de la langue constitue un barrage pour accéder à certains emplois, même peu qualifiés (difficulté à lire la notice d'un produit ou des consignes de sécurité par exemple).

Par ailleurs, l'ANPE observe que les différences culturelles peuvent induire des attitudes communautaires de repli qui peuvent limiter l'accès à l'emploi.