Allez au contenu, Allez à la navigation



La relation entre consommation des ménages et importations : relancer la consommation pour relancer la croissance ?

 

3. LA PART DES IMPORTATIONS DANS LA CONSOMMATION DES MÉNAGES PAR NIVEAU DE VIE

Afin dévaluer la part des importations contenue dans la dépense des ménages en fonction des niveaux de revenu, nous avons appliqué les taux de pénétration calculés (tableau 2) précédemment à la structure de consommation des ménages par décile. A partir de ces deux paramètres, nous pouvons établir la part des importations dans la dépense de consommation des différents types de revenu.

2. Taux de pénétration corrigé des réexportations pour les 10 secteurs

En % de la valeur des biens consommés dans le secteur

Agriculture, sylviculture, pêche & industries agricoles et alimentaires

11.1

Habillement, cuir & industrie textile

38.9

Edition, imprimerie, reproduction & industrie du bois et papier

13.1

Pharmacie, parfumerie et entretien

24.8

Industrie des équipements du foyer & équipements électriques
et électroniques

36.5

Industrie automobile & construction navale & industrie des biens d'équipements mécaniques

37.2

Industrie des produits minéraux

17.0

Production de combustibles et de carburants

38.5

Eau, gaz, électricité

0.4

Transports

24.4

Sources : INSEE, calculs OFCE.

Selon nos calculs, le contenu moyen en importations de la dépense de consommation des ménages est de 14,5 %. Elle va de 12,7 % pour le premier décile à 15,1 % en moyenne pour les cinq derniers déciles (graphique 5).

5. Part des importations dans la consommation totale des ménages par décile de revenu en unité de consommation

En %

Sources : INSEE, Enquête budget des ménages, calculs OFCE.

La part des importations en alimentaire et énergie est plus importante pour les bas revenus que les hauts revenus : ces deux postes représentent près de 4,5 % d'importations dans la consommation totale des ménages des 3 premiers déciles alors que ce chiffre n'est que de 3,1 % pour le dernier décile (graphique 6).

6. Part des importations d'alimentaire et d'énergie dans la consommation totale des ménages par décile de revenu en unité de consommation

En %

Sources : INSEE, Enquête budget des ménages, calculs OFCE.

Hors alimentaire et énergie, les hauts revenus importent une part beaucoup plus importante de leur consommation que les bas revenus. Cette part représente 8,3 % de la dépense de consommation des deux premiers déciles contre 11,9 % pour le dernier décile alors que la moyenne s'établit à 10,6 % (graphique 7). Cela est particulièrement flagrant pour les biens d'équipement du foyer et les biens électriques et électroniques. Les importations de ce type de biens représentent 1,9 % de la dépense du 1er décile alors qu'elle s'établit à 3,1 % pour les deux derniers déciles. Et pour l'industrie automobile, navale et mécanique, la part des importations dans la consommation représente 1,1 % pour le 1er décile et 3,2 % en moyenne pour les cinq derniers déciles.

7. Part des importations hors alimentaire et d'énergie dans la consommation totale des ménages par décile de revenu en unité de consommation

En %

Sources : INSEE, Enquête budget des ménages, calculs OFCE.