Allez au contenu, Allez à la navigation



Les perspectives offertes par les recherches sur la prévention et le traitement de l'obésité (compte rendu de l'audition publique du mercredi 4 mars 2009)

 

CONCLUSION

JEAN-CLAUDE ETIENNE - PREMIER VICE-PRÉSIDENT DE L'OFFICE, SÉNATEUR DE LA MARNE

Jean-Claude ETIENNE

Je voulais, pour conclure, vous remercier tous, vous nous avez beaucoup appris. En pratique, à partir de l'échange que nous avons eu cet après-midi, nous allons inviter, Brigitte Bout et moi-même, l'Office parlementaire des choix scientifiques et technologiques à formuler un rapport sur l'état actuel de la recherche à propos de l'obésité qui est érigée en cause nationale de santé publique. Même si, ironie du sort, on nous a dit il y a 24 heures que l'on enregistrait quelques avancées positives dans ce domaine.

Il n'en reste pas moins que, grâce à vous tous, on peut envisager un certain nombre de cheminements qui sont prometteurs, et qu'il serait dommage de ne pas les organiser pour qu'il y ait un véritable tissu qui se constitue, et que l'on n'ait pas des adipocytes isolés qui agissent chacun dans leur coin, et que l'irrigation vasculaire dont on nous a dit qu'elle était une richesse de ce tissu graisseux puisse fonctionner à merveille.

L'Office parlementaire, à partir des idées que vous nous avez apportées cet après-midi, va s'attacher à faire des propositions dans ce domaine. Nous avons entre autre bien retenu la nécessité de faire en sorte qu'il y ait, à un moment ou à un autre, de façon virtuelle en ce qui concerne les murs, mais de façon très réelle et très concrète en ce qui concerne la syncrétie culturelle, un moyen de retrouver tout le monde sur les voies qui sont les plus prometteuses pour arriver à contrôler au mieux ce qui est un fléau, qui reste un fléau national, qui est la problématique de l'obésité, et qui intéresse bon nombre de nos concitoyens. Il apparaît nécessaire d'investir à partir de la réunion de cet après midi, qui a une valeur apéritive très forte.

Nous nous engageons, et Brigitte la première, à vous réinviter à ce qui vient après l'apéritif, pour que nous puissions nous retrouver autour de plats de résistance que nous essayons de fabriquer au niveau de l'Office parlementaire de manière à ce que tous ceux qui cherchent dans le domaine de l'obésité puissent y trouver la nourriture qui conduit à la satiété.

Dans tous les cas, merci à tous, merci surtout à la grande qualité de vos interventions. Personnellement cela m'a beaucoup touché, et je dois vous dire mon extrême considération pour tout ce que vous avez dit.

Merci, et à bientôt.