Allez au contenu, Allez à la navigation



Mutation des virus et gestion des pandémies - l'exemples du virus A (H1N1)

 

III. LES ACTIVITÉS DE L'INSTITUT PASTEUR

L'Institut Pasteur est en première ligne, du fait de son positionnement de niveau mondial en matière de virologie et de vaccinologie. C'est lui qui a élaboré les tests du virus pandémique. C'est lui qui participe en tant que centre de référence au réseau GROG.

Plusieurs de ses structures travaillent en liaison permanente avec l'InVS. Il s'agit du Centre national de référence (CNR) pour la grippe Région-Nord à l'Institut Pasteur, de sa Cellule d'intervention biologique d'urgence (CIBU), de la plate-forme Génotypage des Pathogènes et Santé Publique, ainsi que de son unité Immunité anti-virale, biothérapie et vaccins.

De manière plus précise, l'Institut indique que :

« Le Centre national de référence (CNR) pour la grippe Région Nord à l'Institut Pasteur est habituellement chargé par le ministère de la Santé de centraliser la surveillance des cas de grippe concernant le nord de la France. Ce centre s'appuie sur les activités de recherche de l'unité de Génétique moléculaire des virus ARN. Dans le cadre de la situation exceptionnelle due à l'apparition du nouveau virus de la grippe A(H1N1), l'équipe spécialisée du CNR est mobilisée. Elle analyse tous les cas suspects de la région nord de la France et a mis au point un test rapide et fiable diffusé dans les laboratoires hospitaliers français de première intention faisant partie du réseau "grippe A" et dans les laboratoires du Réseau International des Instituts Pasteur (RIIP).

La Cellule d'intervention biologique d'urgence de l'Institut Pasteur (CIBU), qui fonctionne 7j/7 et 24h/24, est également mobilisée. Créée fin 2002 à l'initiative de la Direction Générale de la Santé et de l'Institut Pasteur, elle est conçue pour réagir immédiatement en temps réel, en cas d'épidémie, pour détecter et identifier le plus rapidement possible le ou les agents pathogènes en cause. La CIBU vient en renfort pour analyser en étroite collaboration avec le CNR les suspicions de grippe A (H1 N1).

L'une des dix plates-formes de la Génopole de l'Institut Pasteur, la plate-forme Génotypage des Pathogènes et Santé Publique est elle aussi mobilisée, pour le séquençage des souches virales faisant partie du processus de diagnostic. La principale mission de cette plate-forme est de fournir un appui scientifique et technique aux laboratoires français de surveillance ou d'expertise microbiologique dans les domaines des maladies infectieuses, et notamment dans l'aide à l'identification moléculaire et au typage moléculaire des agents pathogènes en cause, et ceci particulièrement en cas d'urgence microbiologique mettant en péril la santé publique au niveau national.

Enfin, l'unité Immunité anti-virale, biothérapie et vaccins est impliquée dans une vaste étude internationale visant à retracer l'histoire naturelle de l'infection par le nouveau virus dans le monde. Cette unité est aussi impliquée, en collaboration avec le CIC Cochin-Pasteur, dans plusieurs études cliniques visant à évaluer la réponse immunitaire au virus et au vaccin pandémique dirigé contre ce nouveau virus A(H1N1) chez des femmes enceintes, des patients immunodéprimés et des personnes séropositives ».

Le rôle de l'Institut ne s'arrête pas là puisque c'est le virologiste responsable de la CIBU qui préside le Comité de Lutte contre la grippe, créé par le décret n°2008-733 du 25 juillet 2008, et qui est chargé d'apporter au ministre de la santé une expertise sur l'ensemble des mesures à mettre en oeuvre pour contrôler et réduire l'impact d'une épidémie de grippe ou d'une pandémie grippale.