Allez au contenu, Allez à la navigation



Pour une réserve de sécurité nationale

14 décembre 2010 : Pour une réserve de sécurité nationale ( rapport d'information )
2. Les forces de sécurité et de secours

Deux types de forces de sécurité et de défense civile sont à distinguer : celle relevant du gouvernement fédéral et celle relevant d'une juridiction locale (Etat, ville, county).

Les agences fédérales (FBI, etc...) ne disposent pas d'une réserve. Les dispositifs locaux (état et subordonné), c'est-à-dire les pompiers, la police et les secours médicaux d'urgence, disposent d'une réserve.

Les budgets, leur proportion par rapport au personnel d'active, ainsi que certaines modalités de leur formation ou de leur emploi, dépendent de la force qui les emploie. Chaque Etat, ville majeure et county dispose de sa propre force de police, voire de ses pompiers et de ses services médicaux d'urgence.

· la réserve de la police

Les polices locales des villes et des comtés ont une composante de réserve. Leur organisation est relativement similaire : la réserve sert à fournir des policiers supplémentaires lors d'événements majeurs ou de situations d'urgence ; dans certaines forces de police, ils participent aussi au travail d'enquête et de contrôle. Ils peuvent aussi renforcer les patrouilles.

· la réserve des pompiers

Le corps des pompiers est composé de 27 % de pompiers professionnels et de 73 % de pompiers volontaires, qui forment la réserve. Dans les villes majeures, ils suivent une formation courte : ils peuvent être appelés pour assurer la sécurité lors de manifestations importantes, peuvent avoir des permanences à effectuer (durant lesquelles ils effectuent le même travail que des pompiers volontaires). Dans certaines villes, les réservistes constituent 100 % des pompiers.

· Réserve médicale

Les EMS (Emergency Medical Service) sont l'équivalent du SAMU (les pompiers sont spécialisés dans les interventions liées à l'extinction de feu et les urgences médicales de moindre ampleur puisqu'ils ne comptent pas de médecins).

Contrairement aux réserves militaires, ils ne peuvent pas être mobilisés directement par le gouvernement. En revanche, ils peuvent participer à des opérations de sauvetage, de lutte contre les incendies, etc., en coopération avec les autorités fédérales.

C'est le Citizen Corps, organisation de volontaires civils, (qui intervient à échelle locale et dépend, à échelle nationale, du DHS (département de la sécurité intérieure),) qui est appelé lors d'une crise nationale dépassant les capacités normales des services de gestion de crise. Le Citizen Corps n'est utilisé qu'en cas de crise.