Allez au contenu, Allez à la navigation



Nouvelle-Calédonie : le pari du destin commun

8 juin 2011 : Nouvelle-Calédonie : le pari du destin commun ( rapport d'information )
2. La formation et la promotion sociale de la jeunesse kanak

· Le programme « Cadres Avenir »

Le point 4.1.2. de l'accord de Nouméa prévoit qu' « un programme de formation de cadres moyens et supérieurs, notamment techniques et financiers, sera soutenu par l'Etat à travers les contrats de développement pour accompagner les transferts de compétences réalisés et à venir ».

« Un programme spécifique, qui prendra la suite du programme « 400 cadres » et concernera les enseignements secondaire, supérieur et professionnel, tendra à la poursuite du rééquilibrage et à l'accession des Kanak aux responsabilités dans tous les secteurs d'activités ».

Ainsi, le programme « Cadres Avenir » a succédé au programme « 400 cadres ». Soutenu essentiellement par l'Etat, ce programme de formation de cadres publics et privés moyens et supérieurs constitue l'une des mesures en faveur du rééquilibrage économique et social de la Nouvelle Calédonie. Près d'un millier de Calédoniens en ont bénéficié à ce jour.

Jusqu'à la fin 2005, ce programme relevait de la mission formation, service placé auprès du haut-commissaire. Le 14 décembre 2005, a été créé entre l'Etat et la Nouvelle-Calédonie un Groupement d'Intérêt Public (G.I.P.) dénommé Formation Cadres Avenir. Ce groupement assure, depuis, l'animation et la gestion du programme.

Un comité de suivi du programme est chargé d'en arrêter chaque année les orientations. Il regroupe les signataires de l'accord de Nouméa, les institutions de la Nouvelle-Calédonie et les organismes participant au programme.

Les dernières réunions du comité de suivi ont confirmé les principaux critères retenus pour identifier les meilleurs profils :

- les candidats doivent être originaires de Nouvelle-Calédonie et être âgés de moins de 45 ans. La proportion de stagiaires d'origine kanak doit être de l'ordre de 70 %. L'origine géographique des stagiaires doit tendre à être équilibrée entre les provinces. La parité femmes/hommes doit être recherchée ;

- le programme s'adresse prioritairement aux personnes engagées dans la vie active et titulaires au minimum d'un baccalauréat ou d'un diplôme équivalent ;

- les candidats doivent faire preuve d'une forte motivation, d'une maturité suffisante et de capacités intellectuelles adaptées à leur projet professionnel, qui doit par ailleurs répondre à un besoin identifié en Nouvelle-Calédonie ;

- les priorités retenues concernent les études préparant aux métiers du secteur privé et ceux répondant aux besoins des collectivités provinciales et communales.

Le financement du programme en 2010, inscrit au budget du GIP Formation Cadres Avenir, a représenté une somme de 619 783 948 francs CFP (soit 5 193 788 euros), financée à hauteur de 90 % par l'Etat et de 10 % par la Nouvelle-Calédonie. La formation se déroule le plus souvent en métropole.

· Le bilan du programme « Cadres Avenir »

Au 31 décembre 2009 les programmes « 400 Cadres » et « Cadres Avenir » avaient concerné 1 058 stagiaires. Certains ont effectué plusieurs parcours à des époques différentes. De ce fait, ce sont 1 154 parcours qui ont été mis en oeuvre :

- 1 058 premiers parcours ;

- 89 seconds parcours ;

- 7 troisièmes parcours.

A cette date, 143 stagiaires poursuivaient encore leur formation.

La promotion 2009 a compté 49 stagiaires (depuis l'origine, la moyenne annuelle a été de 55 stagiaires).

Au regard du profil des stagiaires, il apparaît que les deux programmes successifs ont rempli à ce jour l'objectif de rééquilibrage qui leur était assigné. La féminisation du programme (38 % de femmes sur l'ensemble de la période) reste insuffisante.

La répartition en fonction de l'origine provinciale des stagiaires est restée assez stable depuis l'origine : environ 45 % sont issus de la province des Iles, 35 % de celle du Sud et 20 % de celle du Nord.

Quant à la répartition selon l'origine ethnique, elle fait apparaître la prédominance de stagiaires d'origine mélanésienne (69 %).

Les résultats en termes d'insertion professionnelle sont très positifs, puisque 77 % des parcours entamés se sont conclus par une réussite. L'insertion professionnelle se réalise pour plus de 95 % des stagiaires dans les trois mois qui suivent leur retour en Nouvelle-Calédonie. 56 % de ces personnes ont travaillé à leur retour dans le secteur public contre 44 % dans le secteur privé.

Le deuxième annuaire des anciens stagiaires a été publié en janvier 2009. Il illustre concrètement l'insertion professionnelle actuelle56(*).

Répartition par activité des postes occupés par les anciens cadres avenir
Source : haut-commissariat de la République en Nouvelle-Calédonie

· L'après-bac service

Ce dispositif vise à accompagner des bacheliers calédoniens souhaitant entreprendre des études supérieures en métropole. Dans l'esprit du rééquilibrage, il s'adresse en particulier à des étudiants dont les familles ne sont pas en mesure de les aider dans les démarches administratives d'inscription dans les structures de formation.

Cela consiste à :

- aider les candidats à l'élaboration d'un parcours de formation ;

- organiser la préparation à l'entrée en formation sous la forme d'une mise à niveau ;

- aider aux démarches d'inscription et de recherche de logement ;

- mettre en place un suivi pédagogique et extrascolaire individualisé des étudiants dans leur parcours de formation en métropole.

L'Après-Bac Service prend ainsi en charge une soixantaine d'étudiants sur une année universitaire. Ceux-ci restent dans le dispositif tant qu'ils respectent les règles élémentaires qui les mettront en condition de réussite. Depuis sa mise en place en 1990, le dispositif a accompagné 365 parcours de formation aboutis ou non, en grande majorité des formations de niveau Bac+2. 120 étudiants ont obtenu un diplôme dans le cadre de ce suivi.

L'Après-Bac Service a également été créé dans le but de constituer un vivier destiné à alimenter le programme « Cadres Avenir ». En 2008, 73 étudiants ayant bénéficié du dispositif avaient intégré les programmes « 400 Cadres » ou « Cadres Avenir », soit au cours de leur parcours de formation initiale soit en reprise d'études après une expérience professionnelle.

· Le Passeport Mobilité

Le Passeport Mobilité est une mesure de continuité territoriale mise en place en 2002 par le ministère de l'outre-mer, régie par le décret n° 2004-163 du 18 février 2004. Il s'articule en deux volets au profit de deux publics cibles :

- le Passeport Mobilité Etudiants

Il s'adresse aux étudiants de moins de 26 ans résidant outre-mer, auxquels il permet d'avoir accès aux établissements d'enseignement supérieur en métropole quand les formations n'existent pas, ou sont saturées, dans la collectivité d'origine. L'aide prend la forme d'un billet aller-retour par année universitaire.

- le Passeport Mobilité Formation et Insertion Professionnelle

Il s'adresse aux jeunes de moins de 30 ans qui doivent se rendre en métropole pour suivre une formation professionnalisante, passer les oraux d'un concours en métropole ou occuper un emploi (contrat à durée déterminée de 6 mois minimum). L'aide prend la forme d'un billet aller-retour pour les formations ou concours et d'un aller simple dans le cadre d'un emploi.

Un guichet unique regroupant les deux volets a été créé en 2004. Il fait depuis 2006 partie du GIP Formation Cadres Avenir. Le principe est soit l'avance du billet, soit le remboursement sur la base du tarif le plus économique.

Plus de 3 416 dossiers étudiants (1er parcours enregistré) ont été enregistrés depuis 2004 pour le volet étudiant et 1 165 pour le volet formation et insertion professionnelle.

Pour le volet étudiant, en 2009, 1 131 personnes ont été attributaires de la mesure, 249 au titre de l'avance de billet et 882 dans le cadre du remboursement. Pour le volet formation et insertion professionnelle, en 2009, 248 personnes ont été attributaires de la mesure, 94 au titre de l'avance de billet et 154 ont bénéficié d'un remboursement.


* 56 Cet annuaire peut être consulté grâce au lien Internet suivant : http://www.nouvelle-caledonie.gouv.fr/sections/publications/dossiers_de_presse/annuaire_cadres_aven/downloadFile/file/Annuaire_2008_des_anciens_stagiaires_du_dispositif_400_cadres_et_cadres_avenir.pdf?nocache=1234158993.15