Allez au contenu, Allez à la navigation

Femmes et travail : agir pour un nouvel âge de l'émancipation

23 janvier 2013 : Femmes et travail : agir pour un nouvel âge de l'émancipation ( rapport d'information )

II. COLLOQUES ET ENTRETIENS

La délégation s'est également attachée à participer au débat public et a contribué à diffuser les thèmes qu'elle défend en participant à des colloques ou en recevant des personnalités ou des délégations étrangères. Elle a, en outre, entretenu des relations suivies avec les associations qui oeuvrent, en France, en faveur des droits des femmes.

A. PARTICIPATION À DES COLLOQUES

Au cours de l'année 2012, la délégation aux droits des femmes a apporté son appui à l'organisation de colloques au Palais du Luxembourg et a chargé certains de ses membres de la représenter lors de colloques ou de forums.

1. Les colloques soutenus par la délégation

La délégation a apporté son soutien à plusieurs colloques et manifestations organisés dans le Palais ou le Jardin du Luxembourg, sur des thématiques en relation avec la promotion de l'égalité entre les sexes ou les droits des femmes.

Chacune de ces manifestations a été l'occasion pour la présidente et les membres de la délégation de rencontrer les associations qui oeuvrent sur le terrain pour protéger et soutenir les femmes dans l'exercice de leurs droits.

a) Colloque de l'Association française des femmes médecins

La présidente de la délégation a apporté son soutien à l'organisation du colloque annuel de l'Association française des femmes médecins qui s'est tenu le samedi 28 janvier 2012 au Palais du Luxembourg, en salle Gaston Monnerville, sur le thème « Les troubles mentaux de la femme et de l'enfant ».

Au cours de ce colloque, ont été abordées plusieurs problématiques spécifiques à la santé des femmes et, notamment, la dépression post-partum, le déni de grossesse, les conséquences traumatiques des traumatismes sexuels et le problème de l'addiction des femmes à l'alcool.

b) Dîner-débat de l'Association « Cosmetic Executive Women »

Mme Brigitte Gonthier-Maurin, présidente, a assisté au dîner-débat organisé avec son soutien au Restaurant du Sénat par l'Association « Cosmetic Executive Women », le mardi 6 mars 2012.

Cette manifestation a permis à l'association de présenter les actions conduites par les entreprises de la beauté et de la santé engagées dans le mécénat. Ces actions prennent la forme de soins esthétiques dispensés gratuitement à l'hôpital ou d'ateliers olfactifs permettant aux patients de renouer par l'olfaction avec la vie, le goût, la mémoire.

c) Défilé de l'Association « Toutes à moto »

Mme Brigitte Gonthier-Maurin a apporté son marrainage au défilé de l'Association « Toutes à moto » qui, le dimanche 11 mars 2012, a organisé, dans les rues de Paris, ainsi qu'à Lille, Lyon, Marseille, Nantes et Bordeaux, un défilé de femmes conduisant leur propre moto.

Lors de la halte effectuée par le défilé devant les grilles du Jardin du Luxembourg, la présidente de la délégation a rendu hommage à cette initiative qui contribue à combattre les stéréotypes sexistes et à affirmer l'égalité des femmes et des hommes dans tous les domaines.

d) Dîners-débats de l'Association des juristes et entrepreneures

Mme Brigitte Gonthier-Maurin a apporté son soutien à l'organisation, au Restaurant du Sénat, de trois dîners-débats organisés par l'Association des juristes et entrepreneures : samedi 26 mai 2012 sur le thème « Femmes modèles, femmes d'exception », lundi 22 octobre 2012 sur le thème de « L'éco-citoyen » et lundi 3 décembre 2012 sur « La justice pénale internationale ».

La présidente est également allée saluer les membres de l'association qui se sont retrouvées, le 28 juin 2012 dans la soirée, au Jardin du Luxembourg, pour un « Pique-nique de l'entreprise ».

e) Colloque de la Fédération nationale Solidarité-Femmes

Mme Brigitte Gonthier-Maurin, présidente, a soutenu l'organisation d'un colloque organisé le mercredi 10 octobre 2012 au Palais du Luxembourg par la Fédération nationale Solidarité-Femmes (FNSF) sur le thème « Femmes victimes de violences - Du repérage à la mise en sécurité : comment prévenir le risque de féminicide ? ».

Introduisant cette journée de débats, la présidente de la délégation a rappelé les mesures mises en place pour repérer les femmes victimes de violences, les mettre en sécurité, grâce à l'ordonnance de protection, au téléphone portable d'alerte et aux mesures d'hébergement, ainsi que les mesures destinées à prévenir la récidive.

Plusieurs membres de la délégation ont participé à ce colloque et, notamment : Mmes Christiane Demontès, Chantal Jouanno, Françoise Laborde, Gisèle Printz, Catherine Génisson et Colette Giudicelli.

f) Présentation du rapport annuel de l'Organisation non gouvernementale de solidarité internationale « Plan France »

A l'initiative de Mme Joëlle Garriaud-Maylam, vice-présidente de la délégation, l'Organisation non gouvernementale de solidarité internationale Plan France et son président, M. Pierre Bardon, sont venus présenter le 10 octobre 2012 au Palais du Luxembourg, en salle René Coty, leur rapport annuel sur « L'éducation des filles dans le monde ».

2. La participation à des colloques extérieurs

Régulièrement sollicités, les membres de la délégation ont participé à de nombreux colloques portant sur les droits des femmes, tant à Paris que dans les régions.

a) Café « Regards de femmes »

Mme Christiane Demontès, vice-présidente de la délégation, a participé, le jeudi 2 février 2012, à « La Maison de Lucy » à Lyon, au « Café » organisé par l'Association « Regards de femmes » sur le thème de « L'émancipation des femmes : enjeux de santé, de démocratie, de développement », animé par le Pr. Saïda Douki Dedieu, professeur émérite de psychiatrie à la faculté de médecine de Tunis et professeur associé à la faculté de médecine de Lyon.

b) Forum trinational sur l'égalité des chances dans le Rhin supérieur

Mme Catherine Troendle a participé, le vendredi 3 février 2012, à Lörrach, en Allemagne, à un forum trinational sur le thème « Vers une plus grande égalité des chances dans le Rhin supérieur ».

Ce colloque tendait à faire le point sur les mesures prises en Allemagne, en Suisse et en France, pour assurer la mixité à tous les niveaux hiérarchiques et, notamment, aux postes de direction.

c) Conférence « Printemps arabe - Printemps de femmes ? »

Mme Christiane Demontès et M. Alain Gournac, vice-présidents de la délégation, ont participé à la conférence-débat organisée par le ministère des Affaires étrangères et européenne, le mercredi 7 mars 2012, à l'Institut du monde arabe, sur le thème « Printemps arabe - Printemps de femmes », à l'occasion de la Journée internationale des femmes.

d) Conférence de la Fédération nationale Solidarité-Femmes

Mme Brigitte Gonthier-Maurin, présidente, a participé à la conférence organisée, le vendredi 20 avril 2012 à l'espace Saint-Bruno, par la Fédération nationale Solidarité-Femmes (FNSF) sur le thème « Repenser les droits universels en intégrant l'égalité réelle femmes-hommes ».

e) Conférence de la Société des auteurs et compositeurs dramatiques

Mme Brigitte Gonthier-Maurin, présidente, a prononcé l'allocution d'ouverture de la conférence organisée, le mercredi 6 juin 2012, au Sénat, par la Société des auteurs et compositeurs dramatiques (SACD) sur le thème « Culture et parité : le changement, c'est maintenant ? ».

Après avoir rappelé que 84 % des théâtres cofinancés par l'État, 89 % des institutions musicales et 70 % des compagnies dramatiques subventionnées par le ministère de la culture étaient dirigés par des hommes, qu'on comptait actuellement une seule directrice d'Opéra sur les 25 Opéras labellisés par l'État et 7 femmes seulement parmi les 38 postes à responsabilité de l'administration culturelle, la Présidente a estimé que des signes forts devaient être envoyés aux responsables culturels pour faire cesser cette confiscation masculine, dans un secteur qu'on pense souvent plus avancé dans la mise en jeu des représentations.

f) Commission nationale contre les violences faites aux femmes

Mme Brigitte Gonthier-Maurin, présidente, a assisté à la réunion de la Commission nationale contre les violences faites aux femmes, qui s'est déroulée le mercredi 5 septembre 2012 au ministère des Affaires étrangères, sous la présidence de Mme Najat Vallaud-Belkacem, ministre des droits des femmes, porte-parole du Gouvernement.

Cette réunion, qui réunissait les principaux responsables administratifs et associatifs en charge de la lutte contre les violences envers les femmes et de l'aide aux victimes, a été l'occasion d'établir un bilan des politiques publiques engagées en ce domaine, en présence, notamment, des présidentes des délégations aux droits des femmes de l'Assemblée nationale et du Sénat.

g) Colloque de la Fédération nationale Solidarité-Femmes sur les femmes migrantes

Mme Brigitte Gonthier-Maurin a prononcé le discours de clôture du colloque organisé par la Fédération nationale Solidarité-Femmes (FNSF), le mardi 4 décembre 2012, sur le thème « Violences faites aux femmes : parcours de femmes migrantes - Freins, enjeux et perspectives ».

Après avoir rappelé la réalité des violences rencontrées par les femmes étrangères en France (la violence d'État venant s'ajouter aux violences internes), la présidente de la délégation a indiqué qu'un consensus était établi sur la nécessité d'abroger le délit de racolage passif et de permettre l'entrée en vigueur de la convention du Conseil de l'Europe sur la prévention de la lutte contre la violence à l'égard des femmes et la violence domestique.

h) Université populaire du Mouvement « Ni putes Ni soumises »

Mme Brigitte Gonthier-Maurin, présidente, a participé à une table ronde consacrée aux « Violences faites aux femmes », le vendredi 14 décembre 2012, dans le cadre des Universités populaires du Mouvement « Ni putes Ni soumises ».

Dans son intervention de clôture, elle a salué la mobilisation exceptionnelle dont ont fait preuve les associations au cours des deux dernières années. Elle a indiqué que la délégation se montrerait attentive aux résultats des dispositifs de protection des victimes et vigilante quant aux résultats des renégociations des conventions tri-annuelles avec les associations d'aide aux victimes.

3. Les manifestations culturelles

La délégation est attentive aux spectacles et manifestations culturelles qui sont susceptibles de constituer un médium intéressant pour illustrer des points de vue sur les droits des femmes et sensibiliser l'opinion à la problématique de l'égalité.

a) Représentation théâtrale « Filles du Paradis »

Le mardi 10 janvier 2012, deux membres de la délégation, Mmes Françoise Cartron et Danielle Michel, se sont rendues au théâtre Essaïon, à Paris, pour assister à une représentation de la pièce « Fille du Paradis », adaptée du livre « Putain » de Nelly Arcan, qui se présente comme une charge radicale contre l'icône de la femme parfaite fabriquée par le regard des hommes.

b) Projection en avant-première de « Ombline »

Le mardi 20 mars 2012, Mme Brigitte Gonthier-Maurin, présidente, a assisté à la projection du film « Ombline » au studio des Ursulines, à Paris, long métrage de fiction qui raconte le parcours d'une femme incarcérée en prison avec son nouveau-né, puis leur séparation et leurs retrouvailles.

Ce film donne une représentation très fidèle d'une réalité carcérale que la délégation avait abordée à l'occasion de son rapport d'activité de 2009 sur « Les femmes dans les lieux de privation de liberté ».