Allez au contenu, Allez à la navigation

De l'Islam en France à un Islam de France, établir la transparence et lever les ambiguïtés

5 juillet 2016 : De l'Islam en France à un Islam de France, établir la transparence et lever les ambiguïtés ( rapport d'information )

C. UNE COMMUNAUTÉ MUSULMANE EN EXPANSION ?

Mesurer la dynamique de la communauté musulmane dans les prochaines décennies relève de la gageure, compte tenu de l'état des connaissances scientifiques sur la présence de musulmans en France. L'extrapolation est d'autant plus délicate que notre pays ne dispose plus de recensements religieux depuis bientôt un siècle et demi, rendant toute comparaison difficile.

Disposant d'un regard extérieur, le Pew research center estime que les musulmans représentent 7,5 % de la population française métropolitaine et qu'ils pourraient représenter, en 2050, 9 % voire 10,9 % dans un scénario intégrant une immigration « prévisible »13(*). Par comparaison, le nombre actuel de 2,7 millions de musulmans au Royaume-Uni pourrait, selon la même source, doubler d'ici 2030.

Pourcentage de la population musulmane
dans les pays d'Europe occidentale en 2010 et 2050

 

% des Musulmans
en 2010

% des Musulmans
en 2050
avec une immigration prévisible

% des Musulmans
en 2050
sans nouvelle immigration

Différence
en 2050 avec/sans immigration

France

7,5

10,9

9,0

+ 1,8

Source : Pew research center, The future of world religions :
population growth projections, 2016-2050

L'essor du culte musulman se dessine à travers les recensements administratifs des lieux de culte. En juin 1990, le ministère de l'Intérieur faisait état d'une enquête sur les lieux de culte islamique effectué en septembre 198914(*) et qui aurait permis de recenser 1 035 mosquées et lieux de prière - hors chantier -, selon la typologie suivante :

- moins d'une dizaine de mosquées contenant au moins 1 000 places (trois à Paris, une à Marseille, une à Lille, une à Mantes-la-Jolie) ;

- moins d'une centaine de lieux de prière pouvant contenir entre 100 et 600 places ;

- la quasi-totalité avec une capacité inférieure à 100 places.

Par comparaison, la France comptait 1 600 mosquées en 2004 et 2 450 dix ans après, avec des implantations « surtout situées dans les grands bassins de population et majoritairement en région parisienne (459 mosquées), puis en région lyonnaise (319) et autour de Marseille (218) »15(*), pour reprendre les données du ministère de l'Intérieur citées par notre collègue Hervé Maurey. Au-delà des débats méthodologiques, l'évolution depuis un quart de siècle du nombre de ces lieux de cultes met en lumière une croissance évidente de la communauté musulmane. Reste cependant à déterminer quelle est la part, dans cette évolution, du rattrapage par rapport aux besoins forts de la communauté musulmane en lieux de culte.

Enfin, l'apport à la communauté musulmane lié à la conversion est impossible à quantifier. En 2013, le ministère de l'Intérieur s'aventurait à une estimation de 4 000 à 5 000 conversions par an, sans qu'il soit possible d'infirmer ou de confirmer cette estimation.


* 13 Pew research center, Global religious diversity, 4 avril 2014.

* 14 Réponse à la question écrite n° 08754 de M. André Fosset, sénateur des Hauts-de-Seine, publiée au Journal officiel Sénat du 3 mai 1990, p. 987.

* 15 Rapport d'information n° 345 (2014-2015) de M. Hervé Maurey, fait au nom de la délégation aux collectivités territoriales, déposé le 17 mars 2015.