Allez au contenu, Allez à la navigation

L'informatique publique : quels moyens pour l'administration de demain ?

26 octobre 2016 : L'informatique publique : quels moyens pour l'administration de demain ? ( rapport d'information )

B. DES PROJETS INNOVANTS ET EXEMPLAIRES

Le Réseau interministériel de l'État consiste en la mutualisation des réseaux des ministères, permettant en particulier de garantir la continuité de l'action gouvernementale en cas de dysfonctionnement grave d'Internet. En 2016, 11 000 sites relevant de huit ministères différents sont raccordés à ce réseau - représentant 77 % de l'objectif. Outre des économies, les capacités offertes par ce réseau sont supérieures d'environ 20 % aux réseaux qui existaient auparavant.

En 2012, dès le début du projet de déploiement du Réseau interministériel de l'État (RIE), une évaluation du retour sur investissement a été réalisée : après un investissement initial évalué à environ 20 millions d'euros (sur la période 2012-2018), le retour sur investissement était prévu dès 2017, permettant la réalisation d'une économie de 10 millions d'euros par an.

En effet, selon les informations transmises par la DINSIC, alors que les dépenses récurrentes étaient estimées, en 2012, à 72,1 millions d'euros, elles devraient être de 53,2 millions d'euros, soit une diminution de l'ordre de 26 %. Par exemple, pour « la cité administrative du Mans, le remplacement de sept accès cuivre par une fibre optique mutualisée a ainsi permis une augmentation du débit de 56 %, pour un coût inférieur de 64 % à celui des réseaux actuels ».

Les 40 personnes de la DINSIC relevant du service à compétence nationale veillent au déploiement du Réseau interministériel de l'État et à faire en sorte qu'il soit opérationnel 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

D'autres projets de mutualisations des infrastructures ont été menés ou sont en cours, notamment en ce qui concerne les centres informatiques (les « datacenters »), avec un potentiel d'économies annuelles de l'ordre de 30 %.