Allez au contenu, Allez à la navigation

Les nouvelles technologies au service de la modernisation des territoires

19 avril 2017 : Les nouvelles technologies au service de la modernisation des territoires ( rapport d'information )

IV. LA VILLE D'AMIENS : LE NUMÉRIQUE AU SERVICE DU TRI ET DE LA VALORISATION DES DÉCHETS

A. LES OBJECTIFS

En investissant en 2014 dans un centre de tri télé-opéré, la ville d'Amiens a souhaité améliorer qualitativement le tri des plastiques et réduire les refus de tri. Cette initiative s'est inscrite dans le cadre des exigences croissantes des réglementations applicables au recyclage, et devait permettre à la collectivité d'optimiser les recettes liées au recyclage des matières premières.

B. LES MOYENS

En partenariat avec une grande entreprise française42(*), le centre de tri d'Amiens a déployé une technologie numérique innovante permettant à l'opérateur de pointer sur un écran tactile les déchets d'emballages ménagers qu'il souhaite extraire de la chaîne de tri. Pour trier ces emballages en plastique, un système de tri séquentiel auto-adaptatif (le TSA2) permet une sélection automatique des emballages en fonction de leur matière et de leur couleur.

Concrètement, à intervalles réguliers, le dispositif cible, sur la chaîne de tri, la catégorie de déchets majoritaire (par exemple le polyéthylène téréphtalate clair des bouteilles d'eau) pour les trier avant de sélectionner une autre catégorie. Pour optimiser le résultat dégagé, le premier tri est ensuite affiné au moyen d'une caméra positionnée au-dessus du tapis de circulation. Cette infrastructure permet de renvoyer à un opérateur l'image des déchets sur un écran tactile. L'opérateur en poste dans une cabine dispose de quatre secondes pour désigner les « intrus » - en touchant leur représentation sur l'écran - avant de passer à l'image suivante. Un système de jets d'air permet alors d'éjecter automatiquement dans un caisson les déchets indésirables identifiés.

C. LES RÉSULTATS

Depuis 2014, grâce à cette technologie, les erreurs dans le tri des déchets ont été réduites et les capacités de tri ont sensiblement augmenté. Le centre trie aujourd'hui près de 2,5 fois plus de déchets à l'heure qu'un site traditionnel. Par rapport au processus manuel, cette innovation a permis d'accroitre de 6 % la performance globale du tri des emballages ménagers valorisés.

En permettant aux agents de ne plus trier les déchets manuellement, cette technologie a également autorisé une amélioration des conditions de travail : limitation du contact entre l'opérateur de tri et les déchets, travail en position assise qui réduit la pénibilité, missions davantage portées vers le contrôle qualité, accroissement de la sécurité en limitant les risques de coupures et de chocs.

Pour approfondir :
http://www.veolia.com/fr/tsa2-tri-tele-opere-valorisation-dechet


* 42 Veolia Propreté.