Allez au contenu, Allez à la navigation

Culture et handicap : une exigence démocratique

19 juillet 2017 : Culture et handicap : une exigence démocratique ( rapport d'information )

LES PRINCIPALES PROPOSITIONS DU GROUPE DE TRAVAIL

Le groupe de travail formule vingt propositions principales organisées en sept thèmes :

Ø Faire en sorte que les personnes handicapées soient visibles, que leur présence soit naturelle et leur apport reconnu

1. Sensibiliser au handicap dès l'école en accroissant la scolarisation des enfants handicapés en milieu ordinaire, en améliorant leur intégration à l'école et dans les activités périscolaires et en éveillant davantage l'ensemble des élèves à la différence et au respect de l'autre.

2. Accroître la visibilité médiatique des personnes handicapées et en assurer une représentation équilibrée, positive et inclusive.

Ø Assurer une meilleure prise en compte du handicap dans nos politiques publiques

3. Faire en sorte que l'organisation gouvernementale permette un traitement transversal de la question du handicap.

4. Veiller à ce que la problématique du handicap devienne un réflexe lorsque nous légiférons pour prévoir immédiatement, le cas échéant, les adaptations au principe nécessaires.

5. Faire de la co-construction avec les personnes handicapées la règle pour l'ensemble des politiques publiques.

6. Encourager la mise en réseau des associations et fédérations représentant les personnes handicapées pour les inciter à parler davantage d'une même voix.

Ø Renforcer les moyens alloués à l'accès des personnes en situation de handicap à la création

7. Accroître le soutien de l'État et des collectivités territoriales et en garantir le niveau dans le temps.

8. Renforcer la cohérence et la lisibilité de l'action publique en articulant mieux l'action de l'État et des différents niveaux de collectivités territoriales et en définissant des critères précis justifiant le soutien public.

9. Veiller à inscrire l'accueil des personnes en situation de handicap dans les contrats d'objectifs et de moyens des établissements publics culturels.

10. Inciter les acteurs privés à soutenir l'accès des publics handicapés à la culture.

Ø Mettre en oeuvre des politiques guidées par l'objectif d'inclusion

11. Privilégier les démarches accessibles aux publics à la fois handicapés ou non et les mesures d'accessibilité universelle pour encourager le vivre-ensemble.

12. Faire en sorte que les personnes placées dans les établissements du secteur médico-social puissent avoir accès à la culture telle qu'elle se pratique à l'extérieur en encourageant les partenariats entre établissements du secteur médico-social et établissements culturels ou artistes.

Ø Améliorer l'information disponible

13. Réaliser une cartographie précise et fiable des initiatives dans le domaine de la pratique artistique et culturelle accessibles aux personnes en situation de handicap.

14. Organiser une campagne de communication nationale sur le thème de la culture et du handicap pour manifester la mobilisation de l'État et donner de la lisibilité à l'action publique.

15. Faire de l'accessibilité des sites internet des établissements et structures culturels une priorité d'action.

Ø Donner la priorité à la formation

16. Sensibiliser les personnels de santé aux enjeux de la pratique culturelle dans les établissements du secteur médico-social et nommer un référent chargé de la culture au sein de chaque établissement.

17. Former les professionnels de la culture et les architectes à la connaissance du handicap en intégrant systématiquement cette problématique en formation initiale comme en formation continue.

18. Améliorer la formation au handicap au sein des écoles supérieures du professorat et de l'éducation (ESPÉ) et des écoles de journalisme.

Ø Élargir la réflexion à de nouveaux chantiers

19. Inciter les personnes en situation de handicap à accéder à la culture par le biais d'une politique tarifaire attractive.

20. Faciliter la professionnalisation des artistes handicapés.