Allez au contenu, Allez à la navigation

Quels tremplins pour le sport en outre-mer ? - Rapport

20 novembre 2018 : Quels tremplins pour le sport en outre-mer ? - Rapport ( rapport d'information )

QUATRIÈME PARTIE - LE SPORT, VECTEUR D'ANCRAGE ET DE RAYONNEMENT DES TERRITOIRES

I. DES DISCIPLINES LOCALES OU TRADITIONNELLES, EXPRESSIONS DES CULTURES TERRITORIALES ET RÉGIONALES : UN PATRIMOINE À VALORISER

Les ministères des sports et des outre-mer indiquent soutenir les disciplines sportives territoriales dès lors qu'elles permettent, outre le développement de la pratique sportive, un ancrage territorial et une promotion du patrimoine culturel des territoires ultramarins. Le ministère des outre-mer souligne en outre les retombées économiques et culturelles pour les territoires que peuvent induire les événements sportifs liés à des disciplines territoriales.

A. DANS LE PACIFIQUE, UNE DIMENSION MARINE AFFIRMÉE

1. Le Va'a, discipline emblématique des territoires du Pacifique

Le va'a, ou pirogue polynésienne, est un sport extrêmement présent dans les territoires français du Pacifique, en Nouvelle-Calédonie, dans les îles Wallis et Futuna et, surtout, en Polynésie française. Le va'a représente en effet sur le territoire polynésien 4 000 des 45 000 licences mondiales. Un projet « pirogues va'a Wallis » a en outre été désigné lauréat du concours d'innovation « projets outre-mer » dans le cadre des assises des outre-mer, visant à promouvoir la pratique de la rame à Wallis-et-Futuna.

Le ministère des sports souligne que la reconnaissance de cette discipline dans le Pacifique s'est concrétisée à la fois sur le volet équipements et sur le soutien aux grands événements sportifs internationaux.

S'il est peu connu en Europe, le va'a est très présent dans d'autres territoires du Pacifique, comme les Samoa ou Fidji, mais aussi de grands pays comme l'Australie, la Nouvelle-Zélande ou même les États-Unis. Dans l'hexagone, sa réputation est de moins en moins confidentielle. Depuis 2010, un événement annuel met le va'a à l'honneur sur la côte Atlantique : le Vendée va'a, compétition organisée aux Sables-d'Olonne qui permet également de promouvoir la culture polynésienne. L'édition 2017 a réuni 170 participants répartis sur 19 embarcations, dont 3 tahitiennes sur un parcours qui, afin de conserver la similitude avec la « Hawaiki Nui Va'a », comprend deux étapes longues et une étape courte.

2. Le surf traditionnel

Alors que le surf est très présent outre-mer et particulièrement dans le Pacifique, une pratique de surf traditionnel y trouve un ancrage culturel encore d'actualité. En 2017, un événement « Fa'ahe'e i te tau matamua » a été organisé par l'office du tourisme de Tahiti en partenariat avec la Fédération tahitienne de surf, proposant des démonstrations de « fa'ahe'e » ou « horue ».

3. Le cricket en Nouvelle-Calédonie et à Wallis-et-Futuna, héritage historique

Implanté à la fin du XIXe siècle dans le territoire par les missionnaires, le cricket s'est fortement ancré en Nouvelle-Calédonie, et particulièrement initialement aux îles Loyauté. Le cricket est aujourd'hui le troisième sport collectif le plus pratiqué sur l'archipel et compte plus de 2 000 licenciés selon le Comité territorial olympique et sportif. Le cricket est une discipline des Jeux du Pacifique.

La discipline est également présente historiquement dans les îles Wallis et Futuna où elle a également participé à l'apaisement de la crise coutumière récente à Wallis, comme l'indiquait le préfet Jean-Francis Treffel89(*).


* 89 Visioconférence avec les îles Wallis et Futuna du mardi 27 mars 2018.