Allez au contenu, Allez à la navigation

Accompagnement des étudiants : une priorité et un enjeu d'avenir pour L'État et les collectivités

6 juillet 2021 : Accompagnement des étudiants : une priorité et un enjeu d'avenir pour L'État et les collectivités ( rapport d'information )

III. MIEUX ACCOMPAGNER L'ÉTUDIANT DANS SON PARCOURS

A. AMÉLIORER L'ACCUEIL DES PRIMO-ARRIVANTS DANS L'ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR

Recommandation n° 25 : favoriser le continuum enseignement secondaire-enseignement supérieur en encourageant les lycées et les établissements d'enseignement supérieur à mener conjointement des actions d'information et d'échanges à destination des lycéens, du type journée d'immersion, amphi lycéens, parrainage d' étudiants, etc.

Recommandation n° 26 : inciter les établissements d'enseignement supérieur à procéder de manière systématique, à l'occasion d'une pré-rentrée institutionnelle, à une présentation du « parcours étudiant » (identification des interlocuteurs et des services de la vie étudiante, explications des démarches à entreprendre, repérage des différents locaux...), par exemple, sous la forme d'un séminaire « votre vie d'étudiant » ou d'une visite d'intégration.

Recommandation n° 27 : inviter les établissements d'enseignement supérieur à porter une attention renforcée à l'accueil des étudiants ultramarins effectuant leurs études dans l'hexagone ; suggérer aux collectivités ultramarines d'aider les étudiants à préparer leur mobilité en métropole, en amont de la rentrée universitaire, a fortiori pour les jeunes originaires des territoires les plus éloignés et d'y travailler en partenariat avec les collectivités territoriales de métropole et les établissements universitaires concernés.

B. FAVORISER LA RÉUSSITE ACADÉMIQUE ET LUTTER CONTRE LE DÉCROCHAGE

Recommandation n° 28 : évaluer le nombre d'étudiants ayant, en raison de la crise, modifié leur projet académique dans un sens moins ambitieux ou interrompu, voire abandonné leurs études, afin de mettre en place un suivi particulier visant à leur permettre de reprendre leurs études dans de bonnes conditions ; dans la perspective de la rentrée de 2021, mettre en place un accompagnement spécifique à l'attention des étudiants dont le parcours a été affecté par la crise, c'est-à-dire en priorité les étudiants de premier cycle ; au-delà de la crise, développer les emplois de mentorat et de tutorat pour favoriser le suivi des étudiants par leurs pairs.

Recommandation n° 29 : inviter les établissements d'enseignement supérieur à informer systématiquement les étudiants des difficultés posées, en termes de réussite universitaire, par un travail concurrent des études en raison d'un nombre d'heures problématique ; et à mettre en place un accompagnement personnalisé des étudiants qui exercent une activité salariée pour éviter que ce travail compromette leur parcours.

Recommandation n° 30 : élaborer un système d'information dédié au suivi de la réussite étudiante et développer de nouveaux indicateurs permettant de quantifier et de qualifier plus précisément le décrochage.

Recommandation n° 31 : mettre à l'étude la possibilité d'attribuer, dans le cadre du dialogue stratégique et de gestion, un bonus aux établissements exemplaires en matière de suivi de la réussite étudiante.

Recommandation n° 32 : valoriser les aptitudes pédagogiques des enseignants-chercheurs et promouvoir un meilleur équilibre, dans leur évaluation, entre l'excellence scientifique - incarnée par les travaux de recherche et les publications - et les aptitudes pédagogiques indispensables à l'accompagnement des étudiants vers la réussite.