Allez au contenu, Allez à la navigation



 


Retour Sommaire Suite

FRANCE TÉLÉCOM EST UNE CARTE MAÎTRESSE POUR LA FRANCE

Les enjeux des télécommunications, ceux de l'économie multimédia et de l'aménagement du territoire, mais aussi l'enjeu européen de la coopération franco-allemande sont cruciaux pour notre pays. Or, sur tous ces terrains, France Télécom occupe une position centrale.

FACE AUX ENJEUX DU MARCHÉ DES TÉLÉCOMMUNICATIONS

Enjeux économiques

En France, on estime habituellement que le secteur des télécommunications lato sensu (services et équipements) emploie directement et indirectement environ 230.000 personnes (dont plus de 170.000 dans les services). Dans l'Union européenne ces activités procurent quelque 1,55 million d'emplois (1 million dans le tertiaire, 300.000 directement et 250.000 indirectement dans l'industrie).

L'an passé, lesdites activités ont généré un chiffre d'affaires impressionnant de 174 milliards de dollars. Grâce à une croissance de 6 % par an, le secteur devrait dépasser, rien que pour l'Europe, le chiffre des 1.000 milliards de francs en 1998, année de la libéralisation totale du téléphone.

Au plan mondial comme en Europe, dans l'ensemble de la branche, les services de télécommunications -le coeur du métier de France Télécom- assurent la plus grande part de ces résultats : pour un marché planétaire global de 545,4 milliards de dollars en 1995, ils représentent 448,4 milliards de dollars (82,3 % du total).

A eux seuls ils devraient générer plus de 3.200 milliards de francs en l'an 2000, car ils englobent les secteurs où les taux de croissance sont les plus spectaculaires. Entre 1984 et 1994, plus de 250 millions de lignes téléphoniques ont été installées dans le monde, soit une croissance de 66 % en 10 ans. Dans le même temps, le trafic international a quadruplé. Pour le seul radiotéléphone, de 1991 à 1995, le nombre d'abonnés a augmenté de 500 %.

Est-il besoin, au vu de tels chiffres, d'expliquer plus avant pourquoi France Télécom est une entreprise stratégique pour la France ?

Enjeux de société

Le plus important n'est pourtant sans doute pas exprimé par les chiffres précités. Un exemple permet de le comprendre. D'ores et déjà, chaque jour, le montant des transactions financières réalisées sous forme électronique, sur le réseau bancaire mondial, s'élève à 12.000 milliards de francs, soit près de deux fois le PIB annuel de la France.

En d'autres termes, les télécommunications ne sont plus un simple moyen de communication mais tendent, bel et bien, à devenir le " système sanguin " de l'économie et de la société.

C'est autour de ces réseaux, de ces techniques, que la vie collective va de plus en plus s'organiser. Ceux-ci semblent désormais avoir vocation à irriguer tous les aspects de la vie en société, pénétrant au plus profond de la vie quotidienne des gens et des processus de la démocratie.

La " révolution multimédia " ne peut qu'accélérer cette évolution.

Retour Sommaire Suite