Allez au contenu, Allez à la navigation



 


Retour Sommaire Suite

c) Une expérience novatrice : la mise en place d'un " CIO de l'après-bac " dans l'académie de Lille

Malgré l'importance de ses effectifs (132.000 inscrits), et leur forte progression (+ 75 % en huit ans), l'académie de Lille ne disposait que de onze conseillers d'orientation-psychologues à mi-temps, soit un conseiller pour plus de 11.000 étudiants ; jusqu'en 1994, ces COP exerçaient leur autre mi-temps dans huit CIO différents et avaient chacun la charge d'un lycée.

Afin de renforcer les compétences des personnels d'orientation, un CIO spécialisé, dit " CIO de l'après-bac ", a été mis en place à la rentrée 1994 : ce centre regroupe neuf COP exerçant à mi-temps dans les universités, le second mi-temps étant consacré au recueil et à la diffusion des informations.

Ce nouveau système permet de mettre les compétences acquises par les COP en université au service de l'ensemble de l'académie, de renforcer les compétences de chaque conseiller et de chaque CIO en matière d'enseignement post-bac, de centraliser en un lieu unique la documentation relative aux enseignements post-bac et contribuer à l'information des élèves de terminale.

Le " CIO de l'après-bac " a développé son activité autour de trois axes :

· enquêtes et documents d'information sur l'enseignement supérieur : le centre développe un fonds documentaire spécialisé et exhaustif privilégiant les particularités régionales et complétant les études de la délégation régionale de l'ONISEP ; il fournit également une synthèse d'informations de caractère qualitatif portant en particulier sur l'étude des flux d'étudiants et les taux de réussite et d'insertion.

Dans cette perspective, le centre a pris contact avec les responsables des SUAIO des sept universités de l'académie et assure le relais CIO-Université dans les trois établissements qui ne disposent pas de poste de COP, avec l'observatoire local de la vie étudiante et avec le groupe statistique du pôle universitaire européen de Lille, ainsi qu'avec le réseau des CIO existants pour les filières de type STS ou CPGE.

Le centre diffuse aux informateurs une publication régulière dénommée " Après-bac infos ", complétée par des fiches thématiques par université, auprès des COP de l'académie, des SCUIO, des SAIO et de l'ONISEP et collabore à l'élaboration d'autres documents, pour réaliser le dossier des professeurs principaux de 1ère et de terminale.

· formation sur l'enseignement supérieur : le centre participe aux actions de formation pour les COP stagiaires et leur propose des réunions d'information thématiques avec des représentants de plusieurs établissements.

A ce titre, six journées d'information sur l'enseignement supérieur ont été proposées aux COP de l'académie pendant l'année 1994-1995 sur des thèmes variés (nouveaux premiers cycles universitaires, professions du secteur social, insertion professionnelle des diplômés...), une journée de stage au SCIO a été organisée dans le cadre de leur formation continue, et une journée d'information a été prévue au profit des enseignants de premier cycle de Lille-I pour leur présenter la réforme des lycées et les nouveaux baccalauréats.

· conseil en orientation : alors que les CIO et les SCUIO restent les interlocuteurs privilégiés du public, le CIO de " l'après-bac " intervient comme centre relais et reçoit en priorité les étudiants déjà engagés dans des études supérieures ou les adultes souhaitant reprendre une formation, originaires d'autres académies et envoyés par des COP de l'académie qui auront jugé ces demandes très spécifiques ou trop complexes.

Chaque conseiller du centre assure une demi-journée de permanence téléphonique et une demi-journée de réceptions sur rendez-vous.

Trente et un CIO de l'académie ont fait appel au centre dans ce cadre ou pour préparer des réunions d'information en cycle terminal de lycée, et le centre a également participé à l'organisation du salon régional de l'orientation et des professions.

Pour l'avenir, le centre envisage de nouvelles actions en direction des enseignants de lycée, pour la formation des professeurs principaux, ainsi que des échanges thématiques entre enseignants du secondaire et du supérieur.

Retour Sommaire Suite