Allez au contenu, Allez à la navigation

FOUILLOUX Albert

Ancien sénateur de l'Ain

  • IIIème République

    Ancien sénateur de la
    IIIe République

Election

  • Elu le 10 juin 1923
  • Réélu le 14 janvier 1930
  • Réélu le 10 janvier 1939
  • Fin de mandat le 21 octobre 1945 ( Ne se représente pas )

Extraits de la table nominative :

Biographie

1889-1940  (Extrait du «Jean Jolly»)
1940-1958  (Extrait du Dictionnaire des parlementaires français)

1889-1940

FOUILLOUX (ALBERT), né le 8 octobre 1870 à Prevessin (Ain).

Sénateur de l'Ain de 1923 à 1945.

Issu d'une modeste famille de cultivateurs du pays de Gex, Albert Fouilloux fréquenta d'abord l'école primaire de Prevessin, puis le lycée de Bourg. Il commença une carrière de greffier au tribunal de Gex, puis décida de poursuivre ses études et, inscrit à la faculté de droit de Lyon, il obtint son diplôme de licencié.

Il devint successivement juge de paix d'Anse (Rhône), de Villefranche-sur-Saône, juge au tribunal, président du tribunal, conseiller à la Cour d'appel de Chambéry. Il se livrait en même temps, dans son pays natal, à l'exploitation agricole et à l'élevage.

Conseiller général du canton de Ferney-Voltaire depuis le 8 février 1898, il devint maire de sa commune natale le 1er décembre 1907 et président du Conseil général de l'Ain le 28 octobre 1931.

Il fut élu sénateur de l'Ain à l'élection partielle du 10 juin 1923, au deuxième tour de scrutin, par 752 voix sur 871 votants, avec M. Messimy, en remplacement de MM. Bollet et Alexandre Bérard, décédés.

Dès son arrivée au Luxembourg, il fut remarqué par sa compétence juridique et devint rapporteur de la commission de législation civile et criminelle pour de nombreuses propositions de loi.

Réélu le 20 octobre 1929, au premier tour de scrutin, avec 668 voix sur 877 votants, il fit alors partie des commissions des pétitions, de l'administration générale, de législation, des finances, des douanes.

Il vota contre le deuxième cabinet Blum et se situa plutôt à droite du parti radical, ce qui lui apporta l'appui des modérés aux élections du 28 octobre 1938. Sa profession de foi, comme celle d'Eugène Chanal et Tony Révillon, eux aussi sénateurs sortants, fut présentée au nom du parti républicain radical et radical-socialiste. La liste fut élue, Albert Fouilloux en tête avec 770 voix sur 885 votants, au premier tour de scrutin.

Le 10 juillet 1940, à Vichy, il vota les pleins pouvoirs au gouvernement du maréchal Pétain.

Officier d'Académie, officier du Mérite agricole, et chevalier de la Légion d'honneur.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Jean Jolly (1960/1977)

Afficher le texte

1940-1958

FOUILLOUX (Albert)

Né le 8 octobre 1870 à Prevession (Ain)

Décédé le 15 juin 1953 à Prevession

Sénateur de l'Ain de 1923 à 1945

(voir première partie de la biographie dans le dictionnaire des parlementaires français 1889-1940, tome V, p. 1719, 1720)

Après le Congrès de Vichy, au cours duquel il s'est prononcé en faveur de la révision constitutionnelle, Albert Fouilloux se retire de toute vie politique jusqu'à sa disparition, en 1953, à 82 ans.

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Photo de M. Albert FOUILLOUX, ancien sénateur
Etat-civil
Né le 8 octobre 1870
Décédé le 15 juin 1953
Département
Ain
  • Mis à jour le 21 avril 2014