Allez au contenu, Allez à la navigation

DEUTSCHMANN Charles

Ancien sénateur de la Seine

  • IVème République

    Ancien sénateur de la
    IVe République

Election

  • Devenu Sénateur le 23 août 1951
  • Fin de mandat le 8 juin 1958 (Non réélu(e))

Extraits de la table nominative :

Biographie

1940-1958  (Extrait du Dictionnaire des parlementaires français)

1940-1958

DEUTSCHMANN (Charles)

Né le 29 juillet 1886 à Paris

Décédé le 29 janvier 1983 à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine)

Sénateur de la Seine de 1951 à 1958

Charles Deutschmann accède au Conseil de la République le 23 août 1951, en remplacement d'Edouard Corniglion-Molinier qui y siégeait depuis les élections du 7 novembre 1948, et qui venait d'être élu à l'Assemblée nationale. Il s'était lui-même présenté aux législatives du 10 novembre 1946, en deuxième position sur la liste de Rassemblement et d'union gaulliste, qui n'avait obtenu aucun siège dans la 5e circonscription de la Seine.

Receveur-percepteur honoraire, maire de Levallois-Perret, Charles Deutschmann rejoint le groupe des républicains sociaux, et siège à la Commission de la famille, et à la Commission de l'intérieur.

Parlementaire actif, il prend part à de nombreux débats, notamment sur divers aspects de la gestion locale, ou les questions économiques et financières ; ainsi s'exprime-t-il sur le statut des personnels communaux, l'aménagement des lotissements défectueux, et le budget de la ville de Paris et du département de la Seine, en 1951, et, en 1952, sur la répartition de la taxe locale dans le département de la Seine, et les dépenses de fonctionnement des services des PTT.

Il est candidat, en sixième position sur la liste présentée par le RPF aux élections sénatoriales du 18 mai 1952 dans la Seine : avec 979 voix sur 3 097 exprimés, cette liste remporte sept des vingt sièges à pourvoir.

En 1953, Charles Deutschmann est chargé, par la commission de l'intérieur, du rapport sur les bonifications d'ancienneté en faveur des résistants, discuté en juillet.

Lors des municipales du printemps 1953, il est réélu maire de Levallois-Perret, et accède à la présidence de l'Union des maires de la Seine.

L'essentiel de ses interventions portent alors sur les préoccupations municipales : administration des départements et des communes, personnels communaux, receveurs municipaux, subventions d'équilibre aux collectivités locales, en 1954, modifications à apporter en matière d'élections municipales, en 1956.

Cette même année, il participe à la campagne pour les législatives du 2 janvier, et figure en dernière position sur la liste présentée dans la Seine par les Républicains sociaux, qui remporte l'un des neuf sièges à pourvoir.

En 1957, il intervient sur le statut général des fonctionnaires, la limite d'âge de certains magistrats de l'ordre judiciaire, les expropriations pour cause d'utilité publique, et la garantie des recettes en matière de taxe locale, et, en 1958, sur la limite d'âge de certains fonctionnaires, et l'intégration d'anciens rédacteurs du ministère de l'intérieur.

Le 2 juin 1958, il vote pour les pleins pouvoirs, et, le 3 juin, pour la révision constitutionnelle.

Président du groupe des sénateurs-maires depuis mars 1956, il siège à partir de 1957 au Conseil national des services publics départementaux et communaux, et à la Commission nationale paritaire du personnel communal, comme représentant élu des maires des villes de 5 000 à 80 000 habitants.

Lors des élections sénatoriales du 8 juin 1958, Charles Deutschmann est candidat en troisième position sur la liste d'union présentée par le Centre Républicain, qui n'emporte alors qu'un seul des vingt sièges à pourvoir. Il est à nouveau candidat, cette fois au 1er tour des législatives, le 23 novembre 1946, et obtient alors 7 866 voix sur 61 493 exprimés. Il renonce à se présenter au second tour, et se consacre alors à ses mandats locaux.

Il disparaît le 29 janvier 1983, à l'âge de 97 ans.

Charles Deutschmann était titulaire de la Croix de guerre 1914-1918, du Mérite social, des Palmes académiques, et chevalier de la Légion d'honneur depuis 1937.

DEUTSCHMANN (Charles)

Né le 29 juillet 1886 à Paris

Décédé le 29 janvier 1983 à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine)

Sénateur de la Seine de 1951 à 1958

(Voir première partie de la biographie dans le dictionnaire des parlementaires français 1940-1958, tome III, p. 340-341)

Battu aux élections sénatoriales du 8 juin 1958, Charles Deutschmann conserve son mandat de maire de Levallois-Perret et ses fonctions de président du syndicat des communes de la banlieue de Paris pour le gaz, d'administrateur de Gaz de France, et de membre du comité directeur de l'Associations des maires de France.

Il cesse ces fonctions en 1965 pour s'investir dans l'Amicale du Sénat, tout en demeurant membre du comité directeur du Conseil des communes d'Europe jusqu'en 1980.

A cette date, il se retire de la vie publique et meurt trois ans plus tard, dans sa 97e année.

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Photo de M. Charles DEUTSCHMANN,
Appartenance politique
Groupe des Républicains Sociaux
Etat-civil
Né le 29 juillet 1886
Décédé le 29 janvier 1983
Profession
Percepteur
Département
Seine