Allez au contenu, Allez à la navigation

DUMAS François

Ancien sénateur de la Savoie

  • IVème République

    Ancien sénateur de la
    IVe République

Election

  • Elu le 8 décembre 1946
  • Réélu le 18 mai 1952
  • Fin de mandat le 10 juin 1952 (Décédé)

Extraits de la table nominative :

Biographie

1940-1958  (Extrait du Dictionnaire des parlementaires français)

1940-1958

DUMAS (François)

Né le 1er mars 1884 à Montmélian (Savoie)

Décédé le 10 juin 1952 à Chambéry (Savoie)

Conseiller de la République, puis sénateur de la Savoie de 1946 à 1952

François Dumas naît à Montmélian d'une très ancienne famille savoyarde. Il fait des études modestes, avec l'obtention du brevet élémentaire, et du diplôme de l'enseignement primaire supérieur, et s'honorera d'avoir une formation essentiellement autodidacte.

Nommé rédacteur à la préfecture de la Savoie le 1er mars 1908, il y fait toute sa carrière, accédant au grade de chef de bureau en juillet 1919, puis à celui de chef de division en janvier 1929.

D'une incessante curiosité intellectuelle, il est également correspondant du Temps, de 1920 à 1940, de la Revue politique, assure le secrétariat de l'association savoyarde de la Presse, et collabore à la Renaissance savoyarde.

Durant l'occupation de la France, François Dumas met ses fonctions au sein de la préfecture de Chambéry au service de nombreux persécutés : il procure ainsi des titres de séjour aux israélites traqués, aux réfugiés belges, aux résistants menacés. Son ardeur patriotique et républicaine lui valent la médaille de la Reconnaissance française, et le gouvernement belge lui décerne la médaille de la Résistance belge.

Admis à la retraite le 1er mai 1944, il regagne la préfecture le 31 août suivant, comme secrétaire général, à la demande des mouvements de Résistance, et des élus locaux avec lesquels il avait travaillé avant guerre.

Sa modération, son autorité morale et sa grande équité furent d'un puissant secours durant la période troublée de l'épuration.

Une fois reconstitué le cadre administratif de la Savoie, il exprime le souhait de se retirer, avec le grade de secrétaire général honoraire, ce qui lui est accordé le 31 décembre 1945.

Mais son action avait été trop appréciée par les savoyards pour que son retrait soit définitif : il est alors pressé de se présenter au Conseil de la République, où il est élu comme indépendant de droite le 8 décembre 1946, par 271 voix sur 520 exprimés.

Il rejoint alors le groupe du RGR, et siège à la Commission de l'intérieur, et à celle des moyens de communication.

Ses principales interventions portent sur l'organisation et le financement des collectivités territoriales, ainsi que sur les services de l'Etat dans les départements : ainsi s'exprime-t-il sur le statut provisoire de l'administration préfectorale, la création de ressources nouvelles pour les collectivités locales (1947), les sociétés coopératives de reconstructions (1948), les conditions budgétaires d'une saine réforme administrative, l'aménagement de la taxe locale additionnelle aux taxes sur le chiffre d'affaires, les patentes (1949), les recettes des budgets locaux (1950), la répartition du produit de la taxe locale (1951).

Cette même année, il est le rapporteur de la Commission de l'intérieur pour le projet de loi portant statut des personnels communaux ; son travail sur ce texte délicat était guidé, selon ses propres termes, par le souci «d'un équilibre entre les droits à accorder au personnel communal, et ceux des maires et des conseils municipaux».

Réélu dès le premier tour en 1948, sous l'étiquette UDSR, il conserve facilement son siège le 18 mai 1952, en recueillant au second tour 392 voix sur 729 exprimés. Mais les fatigues de cette nouvelle campagne achèvent d'ébranler une santé déjà chancelante, et il s'éteint le 10 juin suivant, à l'âge de 68 ans.

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Photo de M. François DUMAS,
Appartenance politique
Groupe de la Gauche Démocratique et du Rassemblement des Gauches Républicaines
Etat-civil
Né le 28 avril 1884
Décédé le 10 juin 1952
Profession
Fonctionnaire préfectoral
Département
Savoie