Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

1914-1918 : LA GRANDE GUERRE VUE DES COMMISSIONS DU SENAT


"Pax in virtute tua" Lucien Simon

Les débats au sein de la commission

La diversité des informations reçues par les sénateurs leur permet de nourrir leur réflexion et leur discussion au sein de la commission. Parmi les thèmes les plus souvent évoqués, figure l'insuffisance de l'organisation défensive de Verdun, les carences du haut commandement et le manque d'artillerie.  
Les sénateurs s'intéressent aussi aux pertes tant en hommes qu'en matériel, à l'évacuation des blessés et surtout au moral des troupes.


Auguste Gervais, sénateur de la Seine , précise, le 15 juin, que ceux qui vont à Verdun pour la première fois en sont « très contents » ; la deuxième fois, ils hésitent et la troisième « on ne marche pas ». A plusieurs reprises, la commission rend hommage au courage des combattants, à « l'esprit de sacrifice de nos admirables troupes » et se soucie d'améliorer leur ravitaillement.