Allez au contenu, Allez à la navigation



Projet de loi de finances pour 2008 : Recherche et enseignement supérieur

 

B. NÉANMOINS QUELQUES PRÉOCCUPATIONS ET INTERROGATIONS

1. Assurer le succès de « l'orientation active »

Votre rapporteur se réjouit de la généralisation du dispositif d'« orientation active », mais il s'inquiète de ses modalités dans la mesure où les résultats de sa mise en place en 2007 se sont avérés très inégaux.

C'est pourquoi il convient de mobiliser les rectorats, proviseurs, équipes éducatives et universités pour assurer le succès de la mise en place, en 2008, d'un service public d'orientation dans un continuum entre enseignement secondaire et enseignement supérieur. Tous doivent « jouer le jeu », l'ensemble des formations de 1er cycle étant concernées. A cette fin, il lui paraîtrait utile de faire coïncider les calendriers pour l'ensemble de ces formations, tant pour ce qui concerne les candidatures que les réponses des établissements.

Enfin, il souhaite que soit prises en compte les propositions1(*) de l'Académie des Sciences concernant le renforcement de l'attractivité des filières scientifiques. Celle-ci suggère notamment l'ouverture de filières professionnelles courtes ainsi qu'un processus d'accueil des étudiants qui comporte la possibilité d'un semestre « d'orientation et de formation scientifique préalables », lequel conduit à prévoir des passerelles et réorientations au cours de la première année à l'université, choisies par l'étudiant en concertation avec l'université.

2. Un plan logement en souffrance

Les crédits inscrits au titre du logement étudiant dans le projet de loi de finances pour 2008 apparaissent trop modestes au regard du retard pris pour remplir les objectifs du plan Anciaux.

Dans ces conditions, votre rapporteur se réjouit :

- de l'annonce par la ministre, le 8 novembre dernier, devant l'Assemblée nationale, d'une majoration des crédits dédiés au logement étudiant, à hauteur de 11 millions d'euros supplémentaires, portant ainsi son financement à 128 millions d'euros ;

- de la mission confiée à M. Jean-Paul Anciaux, sur les moyens d'atteindre les objectifs du plan logement étudiant, dont les conclusions seront rendues d'ici la fin de l'année.

Votre rapporteur s'inquiète néanmoins de l'utilisation, à d'autres fins, de certains crédits des contrats de plan Etat-régions pourtant censés lui être consacrés au logement étudiant. Il insiste pour qu'ils soient mieux « fléchés » dans les contrats de projet Etat- régions.

3. Améliorer la réforme des aides sociales

La réforme des bourses représente indéniablement un grand pas en avant, attendu par tous.

Elle pourrait sans doute être encore améliorée. En particulier, votre rapporteur juge nécessaire :

- d'une part, de prendre en compte le critère de l'éloignement géographique pour fixer le montant des bourses sur critères sociaux ;

- d'autre part, de verser un dixième mois de bourse, en septembre, compte tenu de la nouvelle organisation des études qu'à entrainée la mise en oeuvre du système LMD.

4. Assurer la sécurité des bâtiments universitaires

Votre rapporteur s'interroge sur le financement des besoins de mise en sécurité des bâtiments universitaires, supérieurs de 297,5 millions d'euros aux crédits pour 2008.

* 1 Réflexions sur le thème « Comment réussir sa première année à l'université dans le domaine des sciences » - octobre 2007