Allez au contenu, Allez à la navigation



Projet de loi de finances pour 2008 : Recherche et enseignement supérieur

 

2. La question centrale des ressources humaines

La priorité budgétaire accordée à la recherche et à l'enseignement supérieur conduit à les faire échapper à la règle du non-remplacement d'une partie des personnels partant à la retraite. Ceci ne doit pas, bien au contraire, conduire à un relâchement de l'effort de gestion optimale des effectifs.

Or, comme le fait observer la Cour des comptes, dans un rapport récent, la recherche publique souffre de lacunes dans le pilotage de la politique de ressources humaines par l'autorité ministérielle, du fait de difficultés d'articulation entre le ministère chargé de la recherche et les autres ministères assurant la tutelle des établissements, ce qui gêne par exemple aujourd'hui la mise en place d'un système d'information unifié et fiable.

Aussi est-il particulièrement symptomatique que le rapport sur la gestion prévisionnelle des emplois de la recherche prévu par la loi de programme du 18 avril 2006 précitée n'ait pas pu malheureusement être produit pour 2007. Vos rapporteurs pour avis interprètent toutefois comme un signe très positif le fait que la nouvelle direction générale de la recherche et de l'innovation (DGRI) se soit dotée en juin 2006 d'une direction de la stratégie qui dispose des outils permettant de redéployer les emplois et les compétences à l'occasion du remplacement de nombreux départs à la retraite. La publication en 2008 de la première édition du rapport prévu par la loi est donc très attendue.