Allez au contenu, Allez à la navigation



Projet de loi de finances pour 2009 : Outre-mer

 

3. Une grande stabilité de la répartition des crédits entre les collectivités ultramarines

a) Les départements et régions d'outre-mer, toujours principaux bénéficiaires des crédits

Selon le document de politique transversale outre-mer, les crédits consacrés aux départements et régions d'outre-mer dans le projet de loi de finances pour 2009 s'élèvent à 9,91 milliards d'euros en crédits de paiement, soit 74,7 % des crédits affectés à l'ensemble de l'outre-mer, soit un niveau équivalent à l'année passée.

La Réunion reste le premier bénéficiaire des crédits en faveur des départements et régions d'outre-mer.

b) Les collectivités d'outre-mer, la Nouvelle-Calédonie et les TAAF

Les crédits consacrés aux collectivités d'outre-mer, à la Nouvelle-Calédonie et aux Terres australes et antarctiques françaises dans le projet de loi de finances pour 2009 s'élèvent à 3,35 milliards d'euros en crédits de paiement, soit 25,37 % des crédits affectés à l'ensemble de l'outre-mer. Ce montant marque ainsi une progression indicative de 6 % par rapport aux dotations inscrites en loi de finances initiale pour 2008.

Les crédits de paiement demandés au sein du projet de loi de finances pour 2009 pour les collectivités d'outre-mer, la Nouvelle-Calédonie et les TAAF au titre de la mission « Outre-mer » s'élèvent à 436,5 millions d'euros, dont 46,7 millions d'euros pour le programme « Emploi outre-mer » et 389,7 millions d'euros pour le programme « Conditions de vie outre-mer ».