Allez au contenu, Allez à la navigation



Projet de loi de finances pour 2009 : Outre-mer

 

3. Les progrès significatifs de l'exploitation du nickel

La production de minerai en Nouvelle-Calédonie a atteint 125 000 tonnes de nickel en 2007, en hausse de 21,6 % par rapport à l'année précédente, de même pour les exportations en volume. Cette forte hausse est due à l'utilisation de l'intégralité des moyens de production (contrairement aux années précédentes où des grèves et des pannes avaient freiné la production).

L'activité emploie directement, fin 2007, 3 523 personnes (soit près de 4,5 % des emplois salariés) et pèse plus de 11 % du PIB néo-calédonien. La valeur ajoutée du secteur à l'économie représente 597 millions d'euros.

a) Le Projet de Goro Nickel (province Sud)

Le projet de l'usine dans le sud de l'île est conduit par la société Goro Nickel, désormais filiale du groupe minier brésilien Vale. Les trois Provinces y sont associées à travers la Société de Participations Minières du Sud Calédonien (SPMSC), dont la province Sud possède 50 %. Le coût total du projet a été réévalué à 3,5 milliards de dollars en 2007 et sa poursuite approuvée par Vale.

L'Etat a accordé en 2004 le bénéfice de la défiscalisation au projet d'usine de traitement du nickel, ainsi qu'à la construction de la centrale électrique de Prony Energies, nécessaire au fonctionnement du projet industriel. La phase de réalisation, suspendue de fin 2002 à fin 2004, a repris en 2005. L'usine devrait démarrer fin 2008 et être opérationnelle en 2009.

L'usine produira 60 000 tonnes de nickel et 5 000 tonnes de cobalt par an. Environ 4 000 personnes sont actuellement employées sur le site de Goro. Le chantier est désormais en voie d'achèvement. Les effectifs décroissent progressivement pour atteindre leur rythme de croisière début 2009, soit 800 emplois directs et 2 600 induits.

Les incertitudes environnementales ont été progressivement levées par des expertises menées en 2006 et 2007 et en dernier lieu en 2008, notamment en ce qui concerne la canalisation d'évacuation des effluents. Il apparaît que les principaux obstacles à la réalisation du chantier ont été levés.

La centrale de Prony Energies qui doit alimenter le complexe industriel en électricité devrait entrer en fonctionnement début 2009. La première tranche de 50 MW viendra compléter les moyens de production électrique de la Nouvelle-Calédonie pour faire face à la croissance de la demande. La seconde, de 50 MW également, est destinée aux besoins de l'usine de Goro Nickel.