Allez au contenu, Allez à la navigation



Projet de loi de finances pour 2012 : Action extérieure de l'Etat

17 novembre 2011 : Budget 2012 - Action extérieure de l'Etat ( avis - première lecture )
3. La nécessité de renforcer le pilotage de notre politique scolaire à l'étranger

Jusqu'à présent, le développement de notre réseau scolaire à l'étranger a surtout eu pour objectif d'essayer de répondre aux demandes des familles. La contrainte budgétaire et les priorités géopolitiques de notre pays nous obligent désormais, plus que jamais, à doter notre politique scolaire d'instruments d'analyse, de coordination et de décision pour permettre au ministère des affaires étrangères de mieux la piloter. Sont ainsi créés :

- une cartographie de l'enseignement français à l'étranger qui réunira les données vérifiées et objectives sur le réseau scolaire existant, les systèmes éducatifs des pays d'accueil, les évolutions des communautés françaises, les priorités de notre politique de coopération et aussi celles de nos échanges économiques ;

- un Haut conseil de l'enseignement français à l'étranger qui réunira tous les acteurs et partenaires français et, pour la première fois, également étrangers de notre politique scolaire (Parlement, associations professionnelles et parentales, Unesco, OIF, Organisation pour la coopération et le développement économique - OCDE, anciens élèves, experts, etc.) ;

- un Comité de dialogue stratégique entre le ministère des affaires étrangères et le ministère de l'éducation nationale sera institué afin de permettre aux deux ministères de mieux coordonner encore leurs actions afin d'assurer un meilleur pilotage pédagogique de notre réseau.

En outre, afin de tenir compte de la diversité des demandes des familles françaises en matière d'éducation de leurs enfants, la présence éducative française peut désormais s'appuyer sur plusieurs initiatives :

- afin de satisfaire les attentes des familles souhaitant maintenir leurs enfants dans l'enseignement national de leur pays d'installation tout en voulant bénéficier des performances pédagogiques françaises, le label « FrancÉducation » a été créé. Il sera proposé à des établissements étrangers d'excellence, publics et privés, qui souhaitent se voir conférer une dimension internationale adossée au modèle français, sous réserve du respect de certaines conditions (enseignement de deux disciplines en français, présence d'un professeur français titulaire du ministère de l'éducation nationale, etc.). Le label sera délivré par le ministère des affaires étrangères, avec l'appui des postes diplomatiques et de l'AEFE, l'objectif étant de labelliser une centaine d'établissements sur les cinq continents ;

- l'AEFE prend désormais en charge le développement du programme « Français langue maternelle » (FLAM) qui permet aux communautés françaises éloignées d'un lycée français de maintenir pour leurs enfants un lien avec l'éducation française ;

- un recours plus systématique aux nouvelles technologies de l'information et de la communication, à travers les ressources pédagogiques proposées par le Centre national d'enseignement à distance (CNED) et par TV5 Monde (« WebTVJeunesse ») sera encouragé.