Allez au contenu, Allez à la navigation

Projet de loi de finances pour 2015 : Action extérieure de l'État : diplomatie culturelle et d'influence

20 novembre 2014 : Budget 2015 - Action extérieure de l'État : diplomatie culturelle et d'influence ( avis - première lecture )

D. LA PROMOTION DE LA CULTURE FRANÇAISE

La promotion de la culture et de la pensée française dans le monde se traduit par le soutien aux industries culturelles et créatives (ICC), le renforcement de l'action audiovisuelle extérieure, la diffusion de la création contemporaine française, l'organisation de débats d'idées et la valorisation de l'expertise française dans le domaine de la protection du patrimoine.

Notre influence passe aussi par la valorisation et la diffusion de la création artistique, littéraire, cinématographique et audiovisuelle des pays du Sud, ainsi que par la promotion des échanges culturels entre ces pays et la France.

En 2015, ces actions seront mises en oeuvre dans le cadre d'une stratégie rénovée visant à inscrire l'action culturelle extérieure, aux côtés de la diplomatie économique, au coeur de notre politique étrangère.

Cette stratégie culturelle et d'influence s'appuie sur l'ensemble du réseau (instituts et alliances), sur des partenariats renforcés et un opérateur pivot, l'Institut français, qui a vu ses compétences s'étendre, au-delà des échanges artistiques, au débat d'idées, à la promotion de la langue française et à la diffusion des savoirs.

Les crédits consacrés à la promotion de la culture s'élèveront à 44,21 M€ en 2015, contre 45,33 € en 2014, soit une baisse de 2,47 %. Ils comprennent :

- la subvention pour charges de service public à l'Institut français (29,97 M€ pour 2015, contre 30,6 en 2014)8(*) ;

- des dépenses d'intervention (14,24 M€), en légère progression par rapport à 2013 (13,53 M€, soit +5,2%), qui recouvrent²:

o des bourses de stages ou d'études dans les domaines artistiques (1,07 ME, contre 1,21 M€ en 2014) ;

o des échanges d'expertises (1,71 M€ ; 1,54 M€ en 2014) ;

o des dotations aux EAF (7,91 M€ ; 7,51 M€ en 2014) ;

o d'autres moyens bilatéraux d'influence (3,55 M€ ; 3,47 M€ en 2014)

Il s'agit de subventions à des partenaires importants (Institut français, Fondation Alliance française, Unifrance...) et aux associations professionnelles en charge de la promotion et de l'exportation des biens culturels français à l'international : le Bureau export de la musique (BUREX 300 000€), Unifrance Film (500 000€), TV France International (550 000€), le Bureau international de l'édition française (BIEF, 40 000€).

D'autres subventions ou commandes correspondent à des opérations ponctuelles mises en oeuvre par les services centraux ou par les SCAC. Elles visent à renforcer la présence et la visibilité des artistes français à l'étranger et se traduisent par l'organisation de salons, d'expositions, de festivals...

Enfin, le développement de partenariats avec les acteurs locaux constitue une autre composante de la politique culturelle extérieure.

Le MAEDI, de même que d'autres ministères, poursuivra sa participation au financement du pavillon français de l'exposition universelle de Milan 2015, dont le thème choisi est « Nourrir la planète, énergie pour la vie ».


* 8 En raison de l'abandon de l'hypothèse d'un rattachement des EAF, la dotation à l'Institut français, soit 39,49 M€ en LFI, a fait l'objet d'un ajustement du fait du retrait des crédits destinés aux postes expérimentateurs, ce qui l'a ramenée à 30,6 M€ en 2014.