Allez au contenu, Allez à la navigation

Projet de loi de finances pour 2015 : Écologie, développement et mobilité durables : Transports aériens

20 novembre 2014 : Budget 2015 - Écologie, développement et mobilité durables : Transports aériens ( avis - première lecture )

C. L'E-FAN : UN EXEMPLE DE RUPTURE TECHNOLOGIQUE AU SERVICE DE LA COMPÉTITIVITÉ ET DU DÉVELOPPEMENT DURABLE

L'E-Fan est un prototype d'avion biplace construit en matériaux composites et propulsé par deux moteurs électriques. Élaboré par Airbus Innovation Works et Aéro Composites Saintonge, avec le soutien de la Direction générale de l'aviation civile (DGAC), il constitue le projet central du plan « Avion électrique et nouvelle génération d'aéronefs », l'un des 34 plans de la « Nouvelle France industrielle » initiés en 2013 par le ministère du Redressement productif. Le projet E-Fan a été lancé en 2011, présenté au salon du Bourget 2013 et le premier vol officiel a eu lieu le 25 avril 2014.

Cet avion prototype, qui ouvre les portes d'une aviation silencieuse et propre, est destiné, dans un premier temps, à la formation des futurs pilotes. En effet, l'E-Fan est particulièrement adapté aux missions de courtes durées (30 minutes à une heure) nécessitant un fort taux de rotation, comme la formation des pilotes débutants, le remorquage des planeurs et la voltige. En outre, ne consommant que deux euros d'électricité pour une mission d'une heure, contre 36 à 40 euros de carburant pour un avion à moteur, cet appareil se révèle particulièrement économique. Enfin, cet avion-école devrait abaisser significativement le niveau de bruit autour des aérodromes, à l'origine de nombreuses plaintes de riverains.

Une étude de marché d'Airbus Group vise la fabrication de 40 à 80 avions électriques par an, tandis que le marché des avions-écoles est évalué à 21 000 appareils sur 20 ans. La mise sur le marché est prévue pour 2017 et l'E-Fan sera produit en série, dans une future usine d'assemblage à Mérignac, créant 350 emplois indirects locaux. La production portera sur deux modèles : l'E-Fan 2, avec deux sièges côte à côte, et l'E-Fan 4, à quatre sièges, avec une autonomie programmée de plus de 3 heures.

Pour Airbus, il s'agit d'une première étape dans la production de générations successives d'avions électriques de taille croissante, jusqu'à la construction d'avions gros porteurs tout électriques à horizon 2030. Votre rapporteur souhaite attirer l'attention sur ce succès actuel, qui permet à la France d'être à la pointe de l' « aviation verte », en rappelant que l'industrie aéronautique est une économie de cycles longs : les succès actuels sont le fruit de politiques engagées il y a vingt ou trente ans, et les succès de demain résulteront des efforts d'aujourd'hui.