Allez au contenu, Allez à la navigation

Projet de loi de finances pour 2017 : Économie

24 novembre 2016 : Budget 2017 - Économie ( avis - première lecture )

B. LES COÛTS DE LA FUSION

Le coût prévisionnel global de la fusion sur des années 2014-2016 était estimé à 12,2 millions d'euros. Ce coût s'est finalement établi à 8.6 millions d'euros, répartis comme suit : 1.4 millions d'euros pour l'exercice 2014, 5.2 millions d'euros pour l'exercice 2015, 2 millions d'euros pour l'exercice 2016.

Ces 8,6 millions d'euros de coûts supplémentaires liés à la fusion comprennent 3.8 millions consacrés à des investissements et 1.7 million liés à l'adaptation des statuts des personnels.

Business France a reçu en 2015 une dotation exceptionnelle de 5 millions d'euros pour couvrir les frais de fusion, ce qui ne représente qu'une couverture partielle des frais réels engagés.

Source : Business France.

C. LES GAINS D'EFFICACITÉ ET LES SYNERGIES RÉALISÉS PAR LA FUSION

Des synergies ont été instaurées entre les métiers export, qui correspondaient aux missions traditionnelles d'Ubifrance, et les métiers Invest, qui relevaient de la compétence de l'AFII.

La fusion a permis des gains d'efficacité, du fait qu'une part importante des exportations françaises, plus de 30%, sont réalisées par des entreprises étrangères installées en France. Attirer les investissements étrangers en France, ce qui était le métier de l'AFUII, permet donc à terme de renforcer le potentiel exportateur du pays. Business France, en fusionnant les activités export et investissement, permet d'optimiser ce lien.

Les entreprises étrangères accompagnées pour s'installer et produire en France se voient désormais proposer la gamme des mesures d'accompagnement export pour se projeter dans le monde, et en Europe en particulier, à partir de leur implantation française. Inversement, les clients étrangers des exportateurs français sont systématiquement démarchés en vue d'encourager leurs projets d'installation en France. C'est le rapprochement des personnels d'Ubifrance et de l'AFII -et l'intégration de leurs fichiers clients- qui rend possibles ces synergies dans lesquelles les investissements étrangers nourrissent les exportations françaises et les exportations renforcent l'attractivité du territoire.

Source : questionnaire budgétaire.