Allez au contenu, Allez à la navigation



Projet de loi de finances pour 1997 : territoires d'outre-mer

 

D. LES TERRES AUSTRALES ET ANTARCTIQUES FRANÇAISES (T. A. A. F.)

L'année 1995 avait été marquée par deux événements :

- la commémoration du quarantième anniversaire de la création de ce territoire d'outre-mer par la loi du 6 août 1955, qui a regroupé les TAAF dans un cadre administratif unique en les dotant de l'autonomie financière,

- le lancement d'un nouveau navire océanographique, le Marion-Dufresne II.

Au printemps 1996, une modification de l'organisation administrative des TAAF est intervenue. Par décret du Premier ministre, en date du 16 mars 1996, le siège de l'administration des TAAF a été transféré de Paris à l'île de la Réunion. Jusqu'à présent, ce siège était situé dans le 17e arrondissement de Paris.

Les TAAF comprennent la Terre Adélie, les îles Kerguelen, les îles Crozet ainsi que les îles Amsterdam et Saint-Paul. Leurs seuls habitants -environ 150 personnes-, sont des chercheurs spécialisés notamment dans la glaciologie, la météorologie, la séismologie, la biologie terrestre et marine, les rayons cosmiques et la ionosphère.

Les recherches effectuées durant la campagne d'été 1995-1996 et l'hivernage 1996, avec le soutien logistique de l'Institut français pour la recherche et la technologie polaires sont la poursuite des 28 programmes concernant pour la plupart les services de l'univers et les sciences de la vie.

Les opérations préparatoires à la construction de la base scientifique permanente au lieu-dit Dôme C, décidée par un accord de coopération signé en mars 1993 entre les deux instituts français et italien chargés des recherches polaires, se sont poursuivies. Les raids effectués en 1995 et 1996 au Dôme C se sont déroulés de façon satisfaisante et la localisation précise du lieu de forage de la calotte glaciaire prévu par le programme EPICA, soutenu par la Commission européenne, a pu être déterminée. Durant la campagne d'été 1996-1997, trois nouveaux raids seront effectués entre la base Dumont d'Urville et le Dôme C pour acheminer le matériel nécessaire à la construction du camp de forage et des laboratoires. Le colloque de Sienne, qui s'est déroulé du 3 au 5 juin 1996 et a été consacré aux programmes scientifiques à conduire au Dôme C, a permis de définir les expériences préliminaires à effectuer.